Articles Récents

Afin de permettre une navigation facile, utilisez les liens directement sur les RUBRIQUES du sommaire.

 

Si vous voulez nous poser des questions, ou nous faire part d'expériences vécues, faites nous un email à : mon_univers_4@hotmail.com

CERCLES de FEMMES

CERCLES de FEMMES Dominantes.

Afin de permettre aux Femmes de se retrouver périodiquement entre amies dominantes, un premier cercle existe dans la Région Parisienne.

Le projet se matérialise, voir ici.

Si vous désirez en creer dans d'autres régions, n'hésitez pas à nous le faire savoir, nous en ferons ici, la publicité pour vous aider à vous retrouver entre dominatrices.

Lundi 3 avril 2006 1 03 /04 /Avr /2006 00:48

 


 

Bonjours Dana. Je trouve votre site merveilleux, je suis une femme de 25 ans et je suis mariée avec mon mari de 27 ans. Je vis la belle  vie. J’ai commencé à dominer mon mari depuis 2 mois et j’adore ça. Lui aussi. J’ai commencée à le dominer depuis que je suis tombée sur votre site et franchement c’est la belle vie ! Il fait la vaisselle, le ménage, la cuisine et toutes les autres tâches. Il fait tout ce que je lui ordonne. Mais je voudrais avoir des idées pour le punir car après qu’il ait nettoyé toute la maison j’adore le mettre en face de moi et lui donner des ordres pour qu’il se punisse seul (s’introduire un God, s‘insulter, se mettre des gifles….) Mais ces temps-ci je n’est plus beaucoup d’idées. Voilà, j’espère que vous pourrez me donner des conseils. Vive la suprématie féminine !

Réponse de Mtrs Dana.Et oui, c’est la belle vie, et si vous saviez tout ce qui s’ouvre à vous, tout le pouvoir que vous aurez sur lui, vous seriez encore plus satisfaite. C’est la magie de la domination féminine, et voyez déjà en simplement deux mois où votre couple en est. N’est-ce pas merveilleux que de le voir vous aimer plus chaque jour et de le voir faire tout pour votre plaisir ? Combien de femmes dans des couples standard pourraient en dire autant ? Pour le punir, je vous conseille de commencer par des choses simples. Déjà, lisez le site et prenez de-ci de-là les idées que les autres dominatrices ont eu pour dominer leur compagnon. Commencez par exemple par une séance de dressage par semaine et fessez-le en lui disant ce qui vous a plu ou déplu dans son attitude et dans son service. Utilisez une brosse à cheveux si vous ne voulez pas avoir mal aux mains. Vous pouvez lui demander de vous servir nu, et l’utiliser comme repose-pieds pendant que vous lisez ou regarder un film. Les idées sont sans fin…Dans la vie de chaque jour, quand vous remarquez des erreurs, n’hésitez pas à le punir, à le mettre au coin, à lui interdire des plaisirs comme la TV ou l’ordinateur, ou faites-le se coucher tôt sans avoir mangé.  Interdisez-lui de se toucher, c’est un outil très efficace pour accroître sa soumission, et si besoin demandez-lui de se procurer une cage de chasteté. Vous en trouverez sur le net ou dans des boutiques parisiennes. Mais surtout amusez-vous, et prenez plaisir à tester votre pouvoir sans le laisser vous influencer. Je vous souhaite de belles découvertes.


Q. Elise mon mari est similaire aux hommes que vous décrivez. Il souhaite que je prenne plus le contrôle sur lui et j’ai  joué quelques soirées de domination avec lui, mais quand je le fais, je reste sans trop savoir quoi faire. Alors il est frustré. Pouvez vous m’aider ?

 

 Il n’y a rien de mal avec les couples s’engageant dans un jeu dans la chambre. En fait cela peut amener de l’excitation supplémentaire et épicer la vie sexuelle. La raison pour laquelle votre époux est frustré est qu’il souhaite être dominé vraiment par une femme dans la réalité et pas seulement en jouant dans la chambre. Un soumis réagira plus a l’attitude d’une femme qu’à son apparence ou aux jeux dans la chambre. Si une femme vit sérieusement ce style de vie, l’homme le sentira et cela développera sa nature soumise. Si une femme le fait juste  pour faire plaisir à son mari, même si cela peut rendre le sexe plus amusant, cela n’aura pas d’effet à long terme sur un homme ayant besoin de l’autorité d’une femme.
Votre mari doit être un peu patient et vous laisser la place pour vous développer dans votre attitude dominante. En vous montrant sa frustration, il vous démotive et vous démoralise. Alors qu’il devrait vous encourager en se soumettant à vous dans et en dehors de la chambre. Si un homme veut emmener sa femme dans ce style de vie, il a besoin de lui montrer les bénéfices de ce style de vie. il doit la servir et séduire son coté dominant.  Comme une fleur il a besoin de l’arroser avec attention en vous montrant de l’humilité et une attitude sincèrement soumise.

Si vous n’avez pas encore fait ma psycho analyse d’un male soumis sur lui, je vous recommande fortement de la faire pour débuter. Vous avez tous les deux besoin de vous habituer à ce style de vie. Si vous manquez de créativité ou si vous avez besoin d’une trame pour vous aider à découvrir votre nature dominante dans la chambre, je vous conseil de vous procurer mes autres procédures. Elles vous donneront des idées. Il y en a 22 et si vous en faites une par semaine, vous devriez vous sentir assez confiante ensuite dans votre rôle dominant à la fin de celles ci. Bonne chance.


 

 Q. Mtrs Sutton, mon partenaire et moi nous embarquons pour une relation de domination féminine, elle sera la déesse et moi son esclave. Nous avons pris votre dernière procédure, le contrat de mariage, et utilisé comme modèle pour un accord écrit sur lequel nous avons tout deux jurés sur l’honneur. Nous commençons lentement. Nancy a été claire sur le fait que nous progresserons à son rythme, mais elle est un peu anxieuse sur comment elle peut se « déprogrammer » elle-même d’années de conditionnement de la « femme traditionnelle », et devenir une dominatrice, sûre d’elle même. Toute suggestion pouvant l’aider serai bienvenue.

La programmation de Nancy ne fut pas un événement d’une fois, mais plutôt un processus d’inculcation permanent d’une certaine façon de penser. Similairement, sa fameuse « déprogrammation » ne se produira pas juste parce qu’elle signe un contrat de mariage basé sur la domination féminine. Il lui faudra des années de pratique dans ce style de vie afin qu’elle devienne totalement à l’aise. Mais la bonne nouvelle, c’est que cela arrivera. Elle pourra faire deux pas en avant, un pas en arrière, mais le voyage sera de plus en plus facile.

La clé est pour vous de l’aider et lui donner la place de grandir. Elle exprimera des doutes et peut-être de la frustration, mais n’ajoutez pas à ceux-ci en la poussant trop vite. Remerciez ce que vous avez, et encouragez-là à se transformer en femme dominante. Encouragez-la à prendre les rennes du pouvoir et complimentez-la souvent. Vous aurez vos propres doutes en vous soumettant à elle quand elle prendra une décision avec laquelle vous n’êtes pas d’accord. Mais vous devez garder votre langue et vous soumettre à ses décisions. Si elle fait une erreur, pardonnez-lui bien vite et soyez là pour la servir. Vous devez être patient.

Nous devenons dans notre vie les livres que nous lisons et les gens que nous côtoyons. Nancy devrait lire des livres qui encensent la femme et des livres parlant de ce style de vie. Comme « The mistress manual », « some Women », "The sexually Dominant Woman", « Erotic power », mon livre « Female Domination » et des manuscrits similaires, des articles et des périodiques.

Si il y a la moindre possibilité que vous deux puissiez rejoindre un groupe de Domination Féminine, je le recommande fermement. S’il n’y a pas de groupe à coté de vous, peut-être peut elle faire la connaissance d’une femme dominatrice, ou même communiquer avec une telle femme, par téléphone ou émail. Tout cela l’aidera à se sentir plus à l’aise dans son rôle de domination féminine.

Certaines femmes peuvent aisément devenir un partenaire dominant, mais avec d’autres cela prend plus de temps en fonction de leur éducation, religion, place sociale et même de leur propre image. La meilleure chose que vous puissiez faire pour Nancy est de séduire son côté dominant, avec votre véritable et aimante soumission. Si vous l’encouragez ,elle va se transformer en belle femme dominante.  


Bonjour Elise, je vais essayer de ne pas être trop long, car je suis certain que vous devez avoir des tonnes d’émail. Je surfe fréquemment sur votre site, et laissez-moi vous dire, c’est très rafraîchissant de voir ces échanges qui traitent de la vraie « domination féminine » D/s (Domination & Soumission) et non pas des simples fantaisies que l’on trouve ailleurs. Je pense être un soumis très profond, c’est inscrit en moi comme l’homosexualité est inscrite en certains. Et mon éternelle quête pour trouver plus d’informations sur moi-même est motivée par ce sentiment permanent.

J’ai eu des opportunités pour explorer ma sexualité avec des femmes conscientes de ce style de vie. Ce que j’ai remarqué cependant le plus souvent, c’est que la plupart des femmes se disant dominatrices dans la communauté D/s, ne sont pas là vraiment pour trouver un soumis avec qui elle s’entendraient, mais par opportunité. C’est très décourageant car il y a tant de femmes qui sont comme ça ailleurs, que cela ne fait que corroborer ma théorie impliquant que « les femmes dominantes le sont par opportunité, mais pas par nature » En fait je pense que les femmes dominantes, CAD celles qui ressentent une gratification sexuelle à dominer un homme soumis, n’existent pas. Le nombre semble me donner raison , même s’il y a des exceptions. Je n’en connais que très peu et je crois que vous faites partie de celles-là.  Je sais ce qui me rend soumis, mais j’aimerais savoir ce que vous ressentez. Je me demande si ce sentiment de domination a toujours été présent vous et combien il est profond ?

L’entendre je pense, m’aiderait et d’autres hommes aussi, qui pensent que nous sommes les seuls ainsi. Même si le nombre n’est pas de notre côté, je pense qu’entendre qu’en fin de compte il existe des femmes qui pensent de manière complémentaire à la notre, nous aiderait grandement.

R. Est-ce qu’une femme utilisant les désirs des hommes simplement pour les gains financiers ou par simple opportunité, n’est pas dominante avec lui ? Je crois que si. Si votre sexualité vous place dans une position où vous êtes prêt à payer pour être dominé, et qu’une femme en profite pour ses gains personnels, elle vous domine en vous démontrant sa supériorité. C’est elle qui a le pouvoir et elle l’utilise pour son bénéfice. Que cela soit égoïste de sa part et que certaines femmes utilisent la faiblesse des hommes sans éthique, le fait reste que l’homme est dominé par une femme supérieure. De plus, il a ce qu’il désire, qui est d’être dominé par une femme.

Ayant dit cela, je comprends ce que vous demandez vraiment. Vous cherchez une femme dominante qui a autant besoin de dominer un homme qu’un homme a besoin de l’être. Il y a tant et tant de femmes qui aiment dominer les hommes  mais de leur façon à elles. La raison pour laquelle vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchez est que vous n’avez pas compris que les hommes et les femmes fonctionnent différemment. Je connais énormément de femmes qui aiment dominer les hommes, mais leur domination  est différente que celle dont parlent les hommes. Les femmes sont plus réalistes  et plus à l’écoute de leurs besoins. C’est pourquoi j’insiste tant auprès des hommes sur l’importance de séduire le coté dominant des femmes en se concentrant sur la servitude et non pas sur les activités D&S.

La plupart des femmes évoluent dans leur domination et le coté hard vient après. Au début les femmes s’attachent au coté pratique de la domination féminine. Elles aiment qu’on prennent soin d’elles, la romance, être servies domestiquement et sexuellement. Les femmes sont attirées par le coté pratique et romantique alors que les hommes sont attirés par le coté sexuel  et plus hard. Alors que leur coté dominant commence à se développer, souvent elles commenceront à avoir des désirs de domination sexuelle et D/S. Mais un homme doit être patient et doit lui laisser  le temps d’évoluer.

La plupart des hommes ont des années voir des décades d’avance quand il commencent ce style de vie. Les hommes passent des années à fantasmer et explorer leur désirs sexuels et de soumission. Puis l’homme trouve finalement le courage d’initier sa femme et attend d’elle qu’elle accomplisse et satisfasse immédiatement à ses fantaisies. Ce n’est pas réaliste. Cela prend des années à l’homme pour développer  sa nature soumise alors il doit offrir à la femme le temps d’explorer et de développer sa nature dominante.

Certaines dominatrices professionnelles n’ont pratiqué la D &S que depuis peu d’années et ainsi ne peuvent être aussi aguerries dans leur domination  que l’on pourrait penser. Juste en raison du fait qu’elles ont l’air bouleversante dans leur tenue de cuir, cela ne signifie pas qu’elles ont les connaissances  ou l’expérience de ce style de vie, pour amener un soumis expérimenté dans le sous-espace. Et le fait qu’elle manquent d’expérience et de savoir ne signifie pas qu’elles sont fausses. Elles peuvent encore développer leur domination.

Une fois qu’une femme commence à entrer dans la domination, alors vous feriez mieux de regarder. Mon site est plein d’histoires de femmes qui étaient novices et nerveuses à leur début dans ce style de vie et finalement étaient soumises à  leur mari. Mais une fois que leur nature dominante  commence à se libérer grâce à la servitude et la soumission de leur mari, elles commencent souvent à désirer amener leur mari plus loin dans la soumission qu’il ne désire aller lui. Cela arrive plus souvent que vous ne le pensez et j’ai des lettres d’hommes qui sont perplexes à propos du désir dominant de leur femme. Alors attention à ce que vous souhaitez car vous pourriez bien l’obtenir un jour et même bien plus.

Je ne suis pas différente de la plupart des femmes, car je suis venue dans ce style de vie peu sûre de moi et mal à l’aise. Je sais que ce qui m’a permis d’aimer tant cela avec enthousiasme et vigueur est que je me sentais comme un animal en cage qui a été libéré. J’ai toujours été extravertie, agressive et aimant l’humour  mais je me disais souvent que ces traits de personnalité n’allaient pas à une femme. J’ai grandi comme un garçon manqué et j’étais en compétition avec les hommes. J’étais frustrée par cette société patriarcale qui disait que mon sexe était inférieur, alors que je savais que l’opposé est vrai. J’ai fait au mieux pour me conformer aux standards sociaux et religieux simplement pour être encore plus frustrée finalement.  Me voyais-je moi même comme une dominante ? Non, je ne me sentais même pas bien quand on me disait féministe.

Alors j’avais tout cela en moi quand je découvris le monde de la D &S alors  que je faisais des  études sur la sexualité, j’ai été attirée par le style de vie basé sur la domination féminine. Je me suis sentis comme un animal en  cage qui venait d’être libéré. La plupart des femmes auxquelles je parlais avaient des expériences analogues quant au fait de dominer des hommes, mais elles avaient peur d’exprimer leur opinion par peur d’être rejetées de la société.

Ma nature dominante a évolué et grandi avec les années. Je ne suis pas aujourd’hui la femme que j’étais il y a 20 ans quand j’ai commencé. Ma nature a été séduite et développée par la soumission des hommes alors que j’ai développé en même temps la soumission d’autres hommes, particulièrement celle de mon époux. Je n’ai pas commencé comme je suis ce jour. Même quand je me suis mise à embrasser la D &S et la domination féminine, j’ai dû faire face à des luttes internes et dépasser la programmation patriarcale qui m’a été instillée des mon plus jeune âge. La religion a été une difficulté particulière car je ne voulais pas vivre  d’une façon qui déplaise au créateur. Alors j’ai fait des recherches, et plus je cherchais plus mes pensées se trouvaient validées. Ainsi je devins plus libérée encore et vraiment dominante. Mais c’était un processus et c’est un processus. Toute femme a besoin d’avoir de la place pour développer sa domination et vous devez toujours garder à l’esprit que toutes les femmes ne domineront pas les hommes de la même manière que je le fais. La domination féminine est comme un grand parapluie correspondant à plein de variations. La soumission masculine séduit la nature dominante de la femme à travers une réelle servitude, mais il doit lui permettre de grandir et il doit avoir la volonté de se soumettre à ce qui la séduit elle. Car s’il se soumet à ce qu’elle veut ce jour, elle pourrait éventuellement adopter ses désirs demain.  


Q. J’ai une question et/ou un commentaire. Il semble que la plupart de vos histoires et questions sont sur des femmes dominant des hommes, qui veulent des femmes pour les dominer. Je pense que vous devriez avoir une autre section dans votre site superbe, dédiée aux femmes dominant les hommes qui ne le veulent pas. Mon mari est un peu plus âgé que moi. Nous sommes mariés depuis 5 ans. Cependant ma situation est si différente de celle des femmes dont les maris les prient, à l’opposé du mien qui lutte pour chaque pouce de terrain. Cela fait 8 ans de bataille pour le dominer et la bataille n’est pas finie, mais j’en suis là. Pour en arriver au point où il est il m’a fallu beaucoup de travail comme des fessées sur ses fesses et ses bourses avec une cuillère de bois, avec une cravache et bien d’autres outils. Il se soumet mais tout cela a été mon idée, pas la sienne. J’aimerais vos commentaires.

 A. Je défends la domination féminine si elle est mutuellement désirée comme style de vie dans un couple aimant pour l’accomplissement mutuel de la femme et du mâle. Afin qu’une relation D&S fonctionne, cela doit être négocié et réalisé. Le but de mes procédures est fait pour que la femme apprenne les désirs de son homme et les siens, dans la domination, afin qu’elle puisse en avoir connaissance et qu’elle puisse l’utiliser. Ainsi c’est une relation gagnante/gagnante. L’homme voit sa nature soumise s’accomplir et la femme obtient un homme obéissant et qui l’adore, qui existe pour la servir et satisfaire ses besoins.

L'homme désire surtout la domination dans la chambre à coucher, ce n’est pas ce que la femme dominante désire. La femme va utiliser ce qu’elle connaît pour développer sa soumission et le motiver pour ses plaisirs sexuels à elle. De plus, en dominant l’homme dans la chambre, elle peut le motiver pour qu’il la serve en dehors de la chambre. Une femme sage amènera l’homme à la combler  en le dominant d’une façon qui touche sa sexualité et sa nature soumise, et en canalisant ces pulsions sexuelles et de soumission dans la direction qu’elle a choisi.

Certains hommes manipulent-ils les femmes ? Absolument, mais quand la femme évolue dans ce style de vie, elle va commencer à découvrir ses propres désirs et volontés, et elle va avoir la révélation du pouvoir qu’elle possède sur l’homme. Elle pourra très bien dominer son homme au début de façon à le satisfaire, mais une fois qu’elle teste les fruits de sa nouvelle puissance débridée , l’équilibre change bien vite vers ses propres besoins et désirs. C’est l’échange de pouvoir et la danse de la D &S au sein d’une relation Femme Dominante. Fait correctement, c’est une relation gagnant/gagnant.

Alors vous seriez sage de découvrir ce que votre époux désire dans une relation Femme dominatrice, et puis utiliser ses désirs et besoins de soumission à votre avantage. S’il ne répond pas au fait de se voir puni en étant frappé avec une cuillère de bois sur ses testicules, vous ne développez pas sa nature soumise, alors le processus qui fait qu’il vous obéira est retardé.

Vous feriez mieux de découvrir ce qui l’excite et ce qui le rend soumis envers vous et l’utiliser à votre avantage. Vous le punissez déjà pour avoir désobéi. C’est une technique qui fonctionne mais faites cela de la façon qui marche le mieux, sinon son obéissance ne sera jamais l’obéissance de la volonté et de l’amour que vous pouvez attendre. Faites attention.

Par LO - Publié dans : Débuter
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés