Articles Récents

Afin de permettre une navigation facile, utilisez les liens directement sur les RUBRIQUES du sommaire.

 

Si vous voulez nous poser des questions, ou nous faire part d'expériences vécues, faites nous un email à : mon_univers_4@hotmail.com

CERCLES de FEMMES

CERCLES de FEMMES Dominantes.

Afin de permettre aux Femmes de se retrouver périodiquement entre amies dominantes, un premier cercle existe dans la Région Parisienne.

Le projet se matérialise, voir ici.

Si vous désirez en creer dans d'autres régions, n'hésitez pas à nous le faire savoir, nous en ferons ici, la publicité pour vous aider à vous retrouver entre dominatrices.

Dimanche 26 mars 2006 7 26 /03 /Mars /2006 14:00

De : alfred M. le  31/03/08


Bien à vous MAITRESSE DANA

Bonjour MAITRESSE DANA, je vous baise les pieds en préambule car je suis un homme soumis. J'ai été le soumis d'une Maîtresse durant plus de deux ans et je cherche à l'heure actuelle à renouveler cette expérience.  La raison pour laquelle je vous envoie ce message est de l'ordre de la question et de l'idée en même temps. En effet, j'aimerais savoir s'il existe quelque part en France une maison d'éducation pour soumis et si cela n'existe pas actuellement , serait - il possible que vous lanciez cette idée sur votre site afin de trouver des consœurs pour mettre en place une telle maison.

Merci pour votre réponse madame DANA, JE VOUS BAISE LES PIEDS. soumis Alfred

 

Réponse Ms.Dana : 



Alfred. C'est une question qui doit intéresser bon nombre de soumis en quête de sensations, de vécu, et qui marque un désir que j'ai souvent entendu. Une école de soumission.

Le rêve pour tous ces messieurs. Hormis le fait que j'ai comme l'impression qu'en France cela passerait assez mal, cela me pose un problème de fond.  

Pensez à l'implication. Si je comprends bien, ce lieu serait un peu comme un internat, un peu comme Owk, et des soumis sans collier y seraient éduqués.

Cela veut dire, qu'une ou des Maitresses passeraient du temps à éduquer des soumis qui ne sont pas forcement les leurs.

Et c'est là où le bas blesse :  A quel titre le feraient' elles ?

A part la vénalité je ne vois pas trop. Et ce mode de vie est tout sauf vénal, malgré ce que peuvent en penser certains farfelus détracteurs qui nous qualifient nous, femmes en couple avec un compagnon soumis, d'esclavagiste voir même de secte.

Ce mode est un art, un échange profond entre une femme et un homme, une infini recherche de soit même et de l'autre. Certes il peut y avoir des exceptions rares, où une dominante a quelques soumis, mais la plupart du temps un seul vie avec elle, le ou les autres sont des soumis qu'elles affectionnent d'appeler de temps en temps pour une soirée. Mais on est bien loin du harem ou de l'école de soumission. 
 

Car je conçois bien qu'il soit intéressant d'avoir son soumis, voir un second très éventuellement que l'on éduque pour mieux nous servir, je conçois aussi que l'on puisse rendre service à une amie dominante en dressant son soumis pour le remettre sur le bon chemin, comme un échange de bon procédé. Mais je ne conçois pas trop d'éduquer l'espace de quelques jours des soumis, que je ne reverrai pas. 

Je ne suis PAS une professionnelle. J'ai un métier, une vie de famille et ce que toi Alfred et d'autres demandent, ce serait quelque part sortir de notre conception de la vie de couple D&s et aller vers un professionnalisme dérangeant. 

Car ne vous trompez pas, nous pouvons aimer dominer pour bien des raisons, mais une des premières, si ce n'est l'unique est que nous dominons pour enrichir et épanouir notre relation. 

Alors oui, je reçois des dominatrices qui débutent et sollicitent des conseils, et c'est un plaisir que de partager avec elles. Mais je ne reçois pas des soumis pour les éduquer, car je part du principe que ce n'est pas en quelques jours que l'on peut faire cela, et que c'est un mode et un art de vivre que de former celui qui nous sert. Quelqu'en soit la façon il ne peut être question que cela ne se fasse pas sérieusement sur la durée.  

C'est vrai que cela m'amuserait l'espace de quelques jours de congés, de profiter de vacances avec quelques une de mes amies pour explorer ces possibles, mais je reste réaliste, et hormis l'expérience que cela représenterai, il est pour moi de l'ordre de l'utopie pour soumis que d'imaginer créer une maison d'éducation pour soumis. 

La seule chose qui joue en votre faveur alfred, est que je pars du principe qu'il ne faut jamais dire jamais, mais sincèrement j'en suis à des millions d'années lumière là. D'autres peut-être, mais je ne suis pas prête à cela.


RETOUR
Par LO
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés