Articles Récents

Afin de permettre une navigation facile, utilisez les liens directement sur les RUBRIQUES du sommaire.

 

Si vous voulez nous poser des questions, ou nous faire part d'expériences vécues, faites nous un email à : mon_univers_4@hotmail.com

CERCLES de FEMMES

CERCLES de FEMMES Dominantes.

Afin de permettre aux Femmes de se retrouver périodiquement entre amies dominantes, un premier cercle existe dans la Région Parisienne.

Le projet se matérialise, voir ici.

Si vous désirez en creer dans d'autres régions, n'hésitez pas à nous le faire savoir, nous en ferons ici, la publicité pour vous aider à vous retrouver entre dominatrices.

Samedi 11 octobre 6 11 /10 /Oct 05:31

De Mina Mina Envoyé : mer. 23/07/08

 

Bonjour maitresse

 

Je suis une jeune débutante a la domination il ya juste quelques mois.

J'ai été initiée par un homme que j'ai beaucoup aimé mais qui malheureusement a été envoyé en mission dans un autre pays. 

La je m'apprête à aller le retrouver et j'aimerai avoir des conseils pour comment faire pour que ca se passe bien 

Lors de notre première expérience j'ai essayé de jouer à celle qui s'y connaissait vraiment en suivant juste mes envies mes instincts et il a bcp apprécié

Mais je sais que j'aurai pu faire mieux

La je vous demande de m'aider de me donner des conseils en tant que débutante je veux que nos retrouvailles soient torrides

 

Est-ce que je peux le laisser me pénétrer ??

Dois-je lui faire des câlins ou baisers??

Merci de répondre svp

 


Réponse Ms Dana :

 

Alors avant tout, êtes vous certaine d'avoir au fond de vous un caractère qui ne vous porte pas à la docilité.

Si vous êtes certaine qu'au fond de vous, vous aimez diriger, vous aimez dominer que ce soit déjà dans l'intimité voire ensuite en dehors de la chambre, alors oui vous pouvez vous lancer.

Je sais qu'au début souvent on est porté à dominer pour "faire plaisir" à l'homme qu'on aime. Mais celui ci, pour que cela fonctionne vraiment et apporte à votre relation, doit sentir que vous êtes dominante. Que vous ne jouez pas, et que vous attendez de lui de la soumission réelle, comme il attend de vous une réelle domination.
Evidement il faut y aller progressivement. Et la domination au départ peut se vivre qu'à travers de soirées Ds, puis être étendue de plus en plus au reste des éléments de la relation de couple. 

Des conseils. Il serait bien nombreux, car j'ignore où vous en êtes ce jour, et l'expérience de votre soumis. Mais quoiqu'il en soit, il existe des procédures pour vous aider si vous avez vraiment besoin de supports et idées pour organiser vos soirées Ds.

Je dirai, le principal conseil est de vous confirmer que vous avez eut bien raison Mina de faire juste selon vos envies, vos instincts, car il est ESSENTIEL que vous y preniez plaisir. 

Si vous aimez dominer, vous avancerez, et il aimera. Et pour aimer, il faut que cela vous fasse plaisir et que vous vous laissiez aller à vos envies et désirs, sans vous faire influencer trop par ceux de votre soumis. Il y aura toujours le temps d'intégrer à vos soirées ses attentes à lui, s'il s'en est montré digne.

 

Vos questions :

- " Est-ce que je peux le laisser me pénétrer ??" . Bien sur vous pouvez. L'essentiel là encore est de faire ce qui vous plait.

Je conseille par la suite de limiter les pénétrations, car le mâle ressurgit sous le soumis quand il "prend" sa maitresse. Et il est très difficile pour lui de ne pas ressentir alors une forme de domination sur elle. Ce qui est à proscrire.

C'est pour la même raison que je suggère l'utilisation du god ceinture, car prendre un soumis est non seulement un afflux de pouvoir pour nous, un plaisir physique que vous découvrirez, mais pour lui c'est un afflux de soumission. Il est indéniable que celui qui  'prend' domine.

 

- "Dois-je lui faire des câlins ou baisers??"

Chaque dominatrice fait selon ses désirs. Le tout est qu'a aucun moment le soumis ne puisse sentir que c'est lui qui décide et fait et obtient ce qui lui plait. Des câlins et baisers oui, mais initiés par vous, et selon vos propres désirs. A vous de fixer les règles, les limites.


RETOUR SITE
Par LO
Voir les 0 commentaires
Samedi 11 octobre 6 11 /10 /Oct 05:10
From: morgati
Subject: peur de me lancer
Date: Sat, 15 Nov 2008


bonjour,
 
je vous envoie ce mail comme un demande d'aide j'ai un ancien collegue de travail qui me plaisait beacoup avec lequel nous avions trés rapport trés proches on se connait trés bien nous avons des caracteres forts tout les deux et adorions deja il y a 8 ans jouer a je te sais ce que tu veux ou ce que tu penses.Nous étions mariés tout ceux et ca c'est arrété la.
 
Nous avons été mutés chacun dans d'autres villes , mais restions en contact occassionnel par messagerie
il s'avere que dernierement nous nous sommes recontacté et avons passez desuite une nuit entiere a discuter
notre amitié nous a permis de parler sans tabou et il veut se soumettre à moi entièrement et sans concession , il me l'a prouvé virtuellement et veux maintenant passer au réel (en une semaine tout ca).
Il s'en remet entierement à moi me dit avoir une confiance totale meme lorsque je lui dit que je serais exigente que chaque jour il devra me prouver qu'il est mon jouet et me donner envie que ca le reste..
je n'ai jamais pratiqué mais connait un peu le milieu par des connaissances mais qui pratique de la omination plus hard
nous nous sommes mis d'accord pour qu'il n'y ait pas de violence, pas de vetement feminins cela ne nou attire pas mais tout le reste il me dit je me livre a toi
 
cela me trouble beaucoup d'autant plus que je manque de confiance en moi pas par mon caractere mais a cause de mon physique ( car j'ai des kilos en trop) et hésite a passer au réel surtout avec une personne que je connais si bien j'ai peur de ne pas etre a la hauteur
j'ai posé deja des exigences de contact réel ou virtuel il doit me prouver sans cesse qu'il pense a cela il se dit pret a tout accepter apres ce 1er pas qu'il reclame hardamment il aime deja m'appeler maitresse et veut etre ma chienne tout cela est troublant et si soudain que je me demande si ce sont de bonnes bases car nous ne sommes pas en couple ensemble actuellement.il m' adeja offert sa nudite et livre une tres grosse partie de son ame mais je sais deja que je veux plus je veux qu'il m'apartienne entierement qu'il ne pense plus qu'a ca que sa soumition soit totale et permanente mettant tout autre femme sur la touche(il est trés séduisant et fais un métier qui plait aux femmes)
je serais preneuse de tout conseil
 
merci par avance
 
tina




REPONSE MS DANA :


Tina, depuis votre email il a du couler beaucoup d’eau sous les ponts.

 

En vous lisant, je reconnais le parcours mental de bien des débutantes, qui sont troublées par la possibilité de dominer un homme, qui le souhaite tout en manquant totalement de confiance.

 

Mais comme vous l’écrivez si bien, et souvent la motivation est cella là au départ : « 

je veux plus je veux qu'il m'appartienne entièrement ...mettant tout autre femme sur la touche ».

Je ne porte jamais de jugement, j’essaye juste de comprendre et d’aider.

J’espère que depuis cet homme qui vous plait tant a pu se rendre à vous, malgré toutes les barrières qui dès le départ se posent.

Il est marié, voilà le hic. Il a envie d’etre dominé, mais ce désir là, et le désir de vous a t’il été plus fort que la peur d’abandonner son mariage et tout ce qui va avec.

Pour ne pas vous le cacher, c’est assez rare.

 

S’il n’a pas fait le pas, il aura vraiment du mal à vouloir avoir une relation autre que la D/s avec vous. Il risque fort de se contenter d’avoir d’un coté une vie familiale et de l’autre coté une maitresse qui le comble, et ne rien chercher à changer, puisqu’il a tout.

 

S’il a fait les pas, alors oui, c’est qu’il veut vivre ainsi, et là vous avez tout intérêt alors à prendre le temps et l’énergie qu’il faut, pour le soumettre. Là oui, lancez vous dans la domination sans scrupule, sans peur, car il s’agit simplement de donner à un homme la soumission qu’il réclame tout en vous permettant à voir de contrôler sa vie et d’avoir un serviteur totalement dédié à vos plaisir et à votre confort.

 

Je met à l’écart les sentiments, même si je sais qu’ils sont souvent un moteur principal et qu’il en existe bien des formes. Mais ils sont pièges tant que l’homme n’a pas franchit le pas en se donnant à la dominante.

 

De toute façon, dominer est un long apprentissage, et cela ne sera jamais perdu. Ce que vous apprenez là vous servira soit avec lui, soit avec un autre, car tant d’hommes sont soumis. Alors prenez, mais n’attendez pas trop de lui, sauf si il est déjà à vos pieds en ayant rompu ses anciennes amarres.

 

Je vous souhaite le meilleurs et vous promet de répondre plus vite si vous nous tenez au courant.

 

Ms Dana

 

RETOUR SITE


Par LO
Voir les 0 commentaires
Samedi 11 octobre 6 11 /10 /Oct 05:04

DE : Alice telmon

Envoyé :jeu. 04/06/09 15:23

 

 

Bonjour

Déjà je vous félicite pour votre site qui est très bien construit.

 

Voilà j'ai découvert la domination féminine tout à fait par hasard. J'ai rencontré une femme qui voulais faire une exposition sur la domination féminine et sur l'éternel féminin et sa vénération. J'ai tout de suite adhérer dans l'idée.

 

La seule questions que je me suis posée concernait le fait que je soit capable de le faire ou pas et si cela allait me convenir. Je tiens aussi a préciser que j'ai eu un très bon feeling avec cette femme.

Finalement j'ai fait une séance test et elle me prête son esclave pour les séances et me photographie

Jusqu'ici je continue et nous nous voyions deux fois par semaine.

 

Elle m'a expliqué les principes de base de domination et j'ai beaucoup aimé. Mais mes sentiments sont très confus.

La domination féminine a réveillé chez moi pas mal de choses qui dormait dan mon inconscient (mon héroïne c'était xena la guerrière bref des femmes très dominantes et quand elles ne l'étaient pas je m'énervais...).

Cette femme est visiblement rentrée dans le domaine de la domination grâce a une femme qui l'a initié et je pense que c 'est ce qu'elle veut faire avec moi....je ce que je voudrais aussi .

 

Le problème c 'est que dernièrement elle m'a fait faire des trucs que j'ai jugé un peu glauques (elle m'a fait crache sur son esclave et me rincer la bouche sur lui et maintenant elle veut que je fasse mes besoins sur lui ...)

Je dois vous avouer que je me sens un peu perdu et j'ai même l'impression qu'elle veut me faire croire que je suis son égal mais qu’en fait je suis moi aussi comme son esclave puisqu'elle me dit quoi faire, me corrige ,donne les ordres je ne sais plus si je suis une sorte d'élève qu'elle initie ou son esclave
bref SOS je sais pas quoi penser

 




REPONSE MS DANA.

 


Alice.

 

Déjà je suis heureuse pour vous que la domination vous plaise et vous parle. Ce sera un atout essentiel dans votre vie de femme et de couple. Un instrument qui vous donnera bien plus de chance d’être heureuse, en sachant driver l’homme pour vous satisfaire et en modelant un peu sa personnalité pour le rendre meilleur.

 

Que ces premières expériences éveillent en vous cet instant dominant que l’on a la plupart d’entre nous ne m’étonne pas, et c’est au contraire tout nature. Cela prouve que vous ne jouez pas et êtes sincère dans votre façon de vivre la domination. Donc tant mieux. C’est aussi en prenant plaisir à ce laisser aller à ces instincts là, que vous deviendrez plus rapidement une dominatrice expérimentée et aimant cela.

 

De très nombreuses novice en domination ont le conseils d’une amie qui peut parfois comme la votre devenir votre mentor. C’est aussi mon cas. J’en ai eu une qui m’a fait faire les premiers pas dans cet art de vivre. Je l’en remercie encore d’ailleurs, même si depuis il s’en est passé du chemin et que j’ai énormément évolué, je lui dois de m’avoir fait découvrir les bases.

Quelle ait envie de vous guider, c’est très bien, et d’ailleurs c’est je crois ce que devrais faire toute dominatrice si l’occasion se présente. Ainsi le monde changerai un peu plus vite.

 

Evidement, quand on découvre on découvre aussi des choses que l’on apprécie plus ou moins. Les pratiques sont infinies, mais elles correspondent souvent à différentes étapes de la domination. Donc si vous n’avez pas aimé, dites le lui, et essayer d’autres choses.

 

Il faut aussi comprendre qu’une amie qui veut guider, n’est pas nécessairement pédagogue, et qu’elle peut faire dans sa démarche des erreurs.

Qu’elle soit un peu trop autoritaire à votre gout, n’est pas très grave, il faut là encore beaucoup parler avec elle, lui dire votre ressentit, y comprit dans sa façon de faire avec vous. Tout cela gentiment afin qu’elle puisse continuer au mieux à vous guider. N’oubliez pas qu’elle apprend à vous apprendre, tout autant que vous apprenez vous la domination.

 

Evidement ; J’interprète le mot «elle me corrige », comme le fait qu’elle vous dit quand vous avez fait des erreurs et vous montre comment faire. Je n’imagine même pas qu’elle puisse vous punir. Si tel était le cas, là oui, il y aurait un soucis, et un recadrage s’imposerait immédiatement.

 

Bravo Alice et continuez vos découvertes. N’hésitez pas à me tenir au courant de vos expériences.

 

 

RETOUR SITE

Par LO
Voir les 0 commentaires
Samedi 11 octobre 6 11 /10 /Oct 00:22

De : M;G

Envoyé : mar. 29/07/08 17:05

 

Bonjour,

 

 

Je vous écris ce message car j'ai besoin d'aide. Permettez-moi d'abord de vous présenter notre relation de couple avant d'aborder le sujet qui me préoccupe.

 

 Je vis une relation très sérieuse avec C depuis plus de trois ans maintenant (Nous nous sommes marié cette année). Notre vie sexuelle a connu beaucoup de difficultés au départ, jusqu'à ce que C ose m'avouer ses penchants pour la soumission (vers la fin 2006). Ce fut pour moi une belle preuve d'amour et de confiance que de le voir se mettre à nu. Nous avons longuement discuté et en sommes arrivés à la même conclusion: nous ne voulons d'une relations D/S que de manière ponctuelle. Je n'ai pas envie de jouer à la dominante 24 heures sur 24, j'ai besoin de son côté autoritaire, quant à lui, il ne souhaite pas être soumis tout le temps non plus.

 

Après ces premières discussions, nous avons surfé sur le net pour nous renseigner et avons trouvé beaucoup de choses intéressantes mais parfois trop poussées pour nous. Seul votre site, que C ne se lasse pas de visiter, a répondu en partie à nos interrogations. Nous avons fait quelques achats afin de commencer nos jeux. Les débuts ont été extrêmement difficiles pour moi car je ne savais pas exactement quoi faire, ni comment faire... J'ai réussi à me débrouiller. Malgré toute notre volonté de poursuivre dans cette voie, nous avons connu beaucoup de périodes d'interruption et d'inaction. En effet, du fait de nos métiers respectifs, nous sommes amenés à nous absenter pour des périodes plus ou moins longues (1 semaines, 4 mois...) et souvent rentrons préoccupés par des problèmes professionnels ou épuisés. Nous savons que nous ne devrions pas accorder autant d'importance à notre travail mais... ce n'est pas si aisé à faire. En ce début d'année, nous avions enfin recommencé à jouer, puis je suis tombée enceinte. Cette grossesse, le travail, le mariage et un déménagement ont tout stoppé.

 

Dernièrement, C a trouvé un moyen de relancer nos jeux de domination par un simple jeu de carte. Celui qui perdait la partie devait écrire un scénario (dans mon cas) ou faire quelque chose que l'autre aime (dans son cas). Nous nous sommes tous deux bien amusés et j'avoue avoir perdu avec plaisir. J'ai trouvé deux idées de scénario dont nous avons discuté tous les deux.

 

Le soir, je suis montée dans notre chambre sans n'avoir rien fait. J'ai senti beaucoup de déception de sa part, pourtant je voulais le surprendre et ne pas le faire parce que nous avions décidé de relancer cela. Je suis redescendu plus tard et j'ai mis en place mon scénario. La séance a été très agréable pour nous deux. Jamais, je n'avais été aussi loin dans nos jeux, mais surtout, les choses à dire ou faire venaient naturellement. Les jours suivants, je lui ai demandé d'accomplir certaines tâches et cela s'est très bien passé. Nous pensions avoir enfin trouver notre rythme de croisière mais non...

 

En ce moment, je n'arrive pas à être la dominante qu'il aimerait que je sois. Cette relation D/S a renforcé notre couple et nous apporte mutuellement. Je sais qu'il est très demandeur et me le fais sentir en ce moment quitte à se montrer désagréable, et ce surtout depuis le soir où nous avons re-débuté car il a adoré notre séance. J'ai été une parfaite maîtresse, il ne s'attendait pas à cela. Bref, j'ai dépassé ses espérances et j'ai ainsi ouvert d'autres perspectives. Pourtant mon désir de dominer fait un va-et-vient. Le fait d'être enceinte y est pour quelque chose car j'oscille entre le désir de câliner (80%) et celui de le dominer (20%); Je vais avoir une super idée de jeu, puis 5 minutes après plus rien. Le désir de domination sera passé. Je n'arrive pas à être constante. Autant quand nous avons recommencé, les idées me venaient vite (ce qui ne m'était jamais arrivé avant) autant maintenant, j'ai le cerveau vide, à sec... Je ne sais pas quoi faire. Nous avons discuté de cela, mais il est tellement déçu qu'il se montre désagréable comme je l'ai dit. Il a l'impression que cela ne m'intéresse pas alors que ce n'est pas le cas. Cette situation me fait énormément souffrir.

J'aimerai pouvoir trouver une solution pour être une dominatrice plus constante, mais je n'en vois pas. J'aimerai que vous me donniez des pistes pour que nous puissions nous sortir de ce cercle infernal, où nous avons le sentiment de tout recommencer à zéro à chaque fois et après de longues interruptions.

 

 

Je suis désolée pour la longueur de ce mail. Mais cela s'avérait nécessaire pour que vous puissiez bien comprendre le problème. J'attends beaucoup de votre réponse.

 

D'avance merci,

 

 

M.

 

 

 

Réponse Ms Dana :

 

 

 

 

Je suis désolée de n'avoir pu vous répondre plus vite. Je suis réellement débordée, autant au niveau de mon planning, que de mon courrier.

 

Vous avez goutés aux bienfaits de la Ds. C'est indéniable que celle ci apporte aux couples si elle n'est pas imposée.

 

Je pense que vous comme lui avez tout pour réussir à équilibrer votre vie de couple.

Vous avez indéniablement le potentiel pour être et vivre en dominatrice.

Il a le désir de se soumettre.

Reste à trouver un équilibre pour vous aider à lutter contre ce manque de constance, et toutes les impatiences qu'il montre de son coté.

 

Il veut que vous soyez sa reine. Vous voulez l'être aussi.

 

Prenez conscience que tout se fait dans le temps. Quand je dis au soumis d'être patient, ils raisonnent en semaines, parfois en mois. Ils n'ont vraiment pas conscience que devenir vraiment dominante peut prendre des années ; et c'est le cas la plupart du temps.

 

Evidement c'est un long chemin, qu'il faut rendre le plus agréable et enrichissant possible. Car là aussi c'est le chemin qui fait la construction du couple, pas le but.

Donc je vous conseille deux choses :

-          Réservez une fois par semaine une soirée dédiée à la Ds. Vos métiers doivent vous permettre de planifier 3 ou 4 soirées par mois. Même si la périodicité n'est pas absolue, il suffit de la prévoir pour apaiser l'impatience de votre soumis, et vous déculpabiliser.

-          Préparez cette soirée, et vivez-la pleinement. Si vous n'avez pas envie de préparer une soirée qui vous plairait, en prévoyant ce que vous voulez vivre et lui apprendre, vous pouvez toujours vous servir des procédures d'Elise qui sont vraiment faites pour cela.

 

 

 

Une fois ces soirées posées, vous devriez avoir un peu plus de facilités pour qu'il participe activement à la gestion des taches ménagère et dans l'éducation de votre enfant. Vous êtes dans une période particulière en l'attente d'un enfant. Et il va prendre de la place. Le rôle du père et sa contribution sont importants. Or votre compagnon aura aussi besoin de vivre sa soumission, ne l'oubliez pas. Alors utiliser le résultat de ses soirées de dressage pour qu'il participe en tout dans un esprit de soumission envers vous Cela l'aidera à canaliser son impatience.

 

Mais surtout prenez votre temps, et progresser à votre rythme. S'il vous laisse ce temps indispensable et qu'il ne vous met pas "la  pression", alors vous deviendrez de plus en plus dominante avec les années. Sinon, il perdra tout.

RETOUR SITE

 

Par LO
Voir les 0 commentaires
Vendredi 10 octobre 5 10 /10 /Oct 18:34

De : Marnas

Envoyé : lun. 21/07/08

 

Bonjour il y a 1 mois et demi j'ai rencontre un homme par site de rencontre. Il recherche une femme dominatrice je suis plutôt du genre douce câline.

Je lui plais beaucoup mais le problème reste ce blocage de femme dominante. Je ne veux pas le perdre. Je suis allée sur votre site qui me donne déjà une idée.

Dites-moi  comment doit être mon attitude envers lui et des conseils aussi pour être une femme dominante  merci

 


Réponse Ms Dana :

 

Aie. Commencer ainsi n'est pas forcement la meilleure des approches.

Je conçois fort bien que vouloir faire plaisir soit une chose qui semble logique si l'on désir garder un homme, mais au final on ne devient pas dominante pour un autre.

Mon avis, est qu'une femme à ses débuts doit essayer de dominer par curiosité. Pour savoir si cela lui plait ou non. Si son naturel la fait pencher vers l'autorité ou non.

 

A vous lire, vous y aller vraiment pour lui. Et ce sera d'autant plus dur d'y parvenir. Comme le dit le dicton; "Chassez le naturel, il revient au galop".

Oui nous avons toutes en nous une part d'autorité. Mais elle peut être très limitée, et notre nature peut ne pas être celle qui correspond à ce qu'attend au final un homme soumis. Une femme qui s'impose, qui se montre supérieure à lui, une femme qui le domine mentalement, surtout pas pour lui faire plaisir, mais parce qu'elle aime cela.

 

Alors mes conseils :

1- Avant tout parler ensemble. Dites-lui que vous voulez bien essayer, mais sur une période courte. Un mois, où il devra vous montrer qu'il est soumis dans le quotidien et qu'il fait tout pour vous décharger et vous rendre la vie plus facile. A lui de vous prouver qu'il sait se soumettre. Cela vous aidera à prendre l'habitude de trouver normal qu'il vous serve.

 

2- Votre attitude : Donnez des ordres au lieu de faire. Ne faites plus rien, faites-lui faire. Demandez tout ce qui vous plait. Autant dans la chambre qu'au dehors.

3- Pour vous aidez, frustrez-le. Frustrez le et re-frustrez le.  

4- Ensuite essayez de le voir autrement. Essayez de ne plus le voir comme 'votre chéri', mais surtout comme un chevalier servant : Qui vit à vos pieds et vous sert. Galant, aimable, attentif. Et vous soyez l'inverse : Pensez à vous d'abord, et à vous surtout. 

5- Commencez doucement. Les dressages, c'est une fois la semaine au départ. Les procédures pourront vite vous aider, dès que vous vous serez familiarisé avec votre statut de reine. 

Avec ces conseils, alors vous devriez y arriver. Mais si vous n'êtes fondamentalement pas autoritaire, alors pour ne rien vous cacher, si vous ne le dominer pas pour VOTRE plaisir, mais par contrainte, ce sera à coup sur un échec.

Ms Dana



RETOUR SITE
RETOUR FORUM

Par LO
Voir les 0 commentaires
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés