Articles Récents

Afin de permettre une navigation facile, utilisez les liens directement sur les RUBRIQUES du sommaire.

 

Si vous voulez nous poser des questions, ou nous faire part d'expériences vécues, faites nous un email à : mon_univers_4@hotmail.com

CERCLES de FEMMES

CERCLES de FEMMES Dominantes.

Afin de permettre aux Femmes de se retrouver périodiquement entre amies dominantes, un premier cercle existe dans la Région Parisienne.

Le projet se matérialise, voir ici.

Si vous désirez en creer dans d'autres régions, n'hésitez pas à nous le faire savoir, nous en ferons ici, la publicité pour vous aider à vous retrouver entre dominatrices.

Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 13:00

Chère Elise, je tiens d'abord à vous féliciter pour la qualité de votre site et sur les excellents conseils que vous prodiguez afin de devenir un soumis aimant et dévoué. A 35ans, l'idée de devenir le soumis de ma compagne me taraude depuis plusieurs mois, j'ai donc voulu tester son côté dominant en suivant vos conseils. Je devenais attentionné, prévenant, à tel point qu'elle se pose des questions aujourd'hui, auxquelles je lui apporte des réponses, des signaux. Hier soir, je l'ai fait jouir oralement, je l'ai même guidé pour un superbe face-sitting. Son côté dominant s'est révélé alors, après avoir joui, elle ne m'a plus autorisé à la toucher, me disant simplement: ça fait mal? Elle m'a ensuite autorisé à me masturber mais en me tournant, ce faisant, elle m'appliquait de violentes claques sur les fesses...Dans la vie quotidienne, et depuis peu, elle utilise mon chéquier sans m'en demander la permission, j'en suis ravi! Ma question est la suivante, pensez vous qu'elle soit dominante ou qu'elle puisse le devenir? Dois je lui avouer clairement mon désir de lui devenir soumis? J'ai l'intention de lui faire lire le texte: un mari chaste une épouse épanouie, mais une fois encore je redoute sa réaction. Merci infiniment de me guider dans cette quête de soumission envers ma future Maîtresse, je l'espère!!!!

Réponse de Ms.Dana :

Manu, je dirai que vous êtes bien partis. Il faut surtout de la patience et de la persévérance dans les attentions et les services que vous offrez à votre Dame. Je reste persuadée que l’immense majorité d’entre nous sommes dominante, et qu’il suffit des circonstances pour que cela se révèle à nous.

A vous lire, cela ne fait que confirmer ce fait, votre compagne va continuer à s’ouvrir à ses cotés dominants si vous continuez vous à vous soumettre ainsi à Elle. Il faudra bien le moment venu vous ouvrir à elle, mais qui mieux que vous pouvez savoir quand. Lui en parler me semble la meilleure chose, il y a des moments qui se prêtent à la complicité et aux discussions profondes. Ensuite lui montrer le site ou article de celui ci. Les premiers sont fait pour cela. Si vous trouver que la documentation est plus approprié oui pourquoi pas, bien qu’elle me semble un peu longue pour une première lecture.

Mais surtout à ce moment là, songez qu’elle puisse être surprise, et allez y avec délicatesse, avec amour, en lui montrant tous les avantages qu’elle pourrait avoir en devenant celle qui décide et dirige, en devenant votre Reine.

Que vous ayez peur, c’est légitime, car personne ne peut savoir vraiment sa réaction. Mais il faut bien un jour prendre son courage à deux main, quand on veut vivre vraiment !
Par LO - Publié dans : La compréhension
Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 12:06

Q. Chère Ms.Sutton. Je viens humblement solliciter votre sagesse concernant ma situation. J’ai 36 ans. Je suis marié depuis 14 ans à une femme de 7 ans mon ainée. J’ai toujours été soumis depuis que nous sommes ensembles, et je suis terrifié de ce qu’elle dirait si je lui disais mes désirs… Et pour rendre la chose encore pire, elle est déjà naturellement dominante dans le sens soft du terme, et depuis 5 ans sa mère vie avec nous. Je suis dans une drôle de position car elles sont toutes les deux très pointilleuses me concernant. Quand ma femme est au travail (je travaille la nuit), ma belle mère me tiens avec une laisse assez courte. Evidement cela me force à être soumis tout le temps, mais ma question est la suivante. Comment quelqu’un comme moi, qui suis si peureux, peut faire le premier pas pour lui révéler mon désir ?


R. Pourquoi avez vous si peur ? Vous vivez avec deux femmes dominantes et on dirait que vous aimez. Alors n’ayez pas peur. Soyez reconnaissant et faite de votre mieux pour les satisfaire. Prenez comme objectif de votre vie de les rendre heureuses. Si vous faites ainsi vous serez heureux. C’est aussi simple que cela.

J’imagine que vous voudriez parler à votre femme sur les aspects sexuels de la domination féminine. Ce n’est peut être pas très pratique en ce moment, avec votre belle mère vivant avec vous. Alors vous devriez séduire la nature dominante de votre femme en la servant elle et sa mère. Battez vous pour être un super mari et beau fils.

Dans les moments où vous êtes en privé avec votre femme (j’imagine que vous avez une vie sexuelle), essayer d’introduire des choses légères de domination féminine dans le lit sans en parler ouvertement. Vous en connaissez la liste en lisant mon site. Des massages, l’adoration de son corps avec votre bouche, et tout ce qui concerne le service par un homme de sa femme, que votre femme ne considèrerait pas comme «sale».

Plus vous le ferez, plus elle pourrait être ouverte à essayer d’autres choses. Et peut être dans le futur, si vous sentez qu’elle s’ouvre à travers son langage corporel, discuter de vos désirs de soumission avec elle. Vous pourriez dire que vous adorez la façon dont elle dirige les débats (dites le d’une façon tendre et aimante), et que sa façon de diriger provoque chez vous des désirs de se soumettre à elle dans et en dehors de la chambre.

Si elle veut savoir ce que vous avez à l’esprit, alors soyez honnête avec elle. La communication est la clé et si vous avez peur d’elle, vous ne pouvez communiquer avec elle. Vous devez l’introduire doucement, par étape à ce style de vie, et non pas aller trop vite. Je vous souhaite de réussir.
Par LO - Publié dans : Débuter
Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 12:00

De : luc ven. 21/12/07

 

Bonjour chère maitresse, 

D'abord un très grand merci pour votre site, je suis soumis dans l'âme et rêve de vivre avec ma femme dans une telle relation, et votre site va sans nul doute m'aider à lui révéler mon secret.

Je trouve cela dit que c'est extrêmement difficile pour un homme d'avouer à sa femme être soumis et vouloir vivre ainsi. Quand on a une vie des enfants des amis... c'est risqué.

Je pense que les femmes dominantes devraient beaucoup plus valoriser les hommes qui ont eu le grand courage de le faire. C'est en valorisant ces hommes qui sont passés "à l'acte" et en insistant sur l'amour qu'une femme dominatrice peut donner à son soumis que peut être vous encouragerez plus d'homme à accepter leur soumission dans cette société machiste, et ainsi la transformer peu à peu.

Je suis sur le point d'avoir ce courage et suis convaincu que beaucoup d'hommes n'osent pas.





 

Réponse Ms.Dana :

 

Merci Luc de ce témoignage touchant qui doit concerner pas mal d'hommes.

Oui, il est parfois bien difficile d'avouer sa soumission à sa compagne. Et cela bien sur en fonction des contextes.

Plus on a vécu autrement ensemble avant, plus c'est délicat et plus il y a "gros à perdre".

Mais on a rien sans rien, et pour avoir le bonheur de nager, il faut bien se jeter à l'eau et ne pas penser à la noyade.
 

Donc je dirai aux soumis qui sont dans le cas de Luc ; allez-y, confiez-vous à vos compagnes. Choisissez certes un moment propice, une soirée au restaurant est parfaite pour cela, mais ouvrez-vous à elle, en lui disant en préambule que vous avez quelque chose à lui dire et dont vous avez besoin qu'elle puisse vous écouter avec tout son cœur de femme et de compagne aimante. Dites-lui avec des mots doux ; que vous aimeriez qu'elle dirige, et que vous auriez tant de plaisir à lui obéir. Voilà des mots qui ne font pas peur, et qui sont plus approprié pour un premier dialogue. Dites-lui que vous l'aimez et que vous voudriez la servir et vivre à ses pieds comme si elle était une Reine.


Vous avez compris le sens de la démarche.
 


Et si elle réagit mal
et ne semble pas intéressé, qu'avez vous perdu avec cette confidence ? Avec ces mots, vous ne perdez rien bien au contraire. Vous vous êtes ouvert à elle et elle en sera quelque part forcement touchée.


Comprenez qu'elle puisse refuser et ne pas  vouloir cela, car rien ne nous dit que son désir profond à elle est peut être d'avoir un compagnon 'meneur' qui la dirige.
 

Attention ne faites pas de confusion sur le sens de mes mots. Un soumis est souvent une personne forte, solide et fidèle, tout l'inverse des machos qui eux n'utilisent leur force que pour leur égoïsme. Un 'meneur' à mon sens est un homme qui aux yeux de la femme prend les décisions et sur qui elles peuvent compter.


Ce qu'ignorent souvent les femmes, c'est que justement c'est sur les soumis qu'on peut le plus compter, et que c'est eux qui offrent leur force et leur fidélité. Mais ignorer, ne veut pas dire qu'elles ne s'en rendront pas compte, juste qu'elles doivent le constater, et pour cela enlever ces images que la société leur a données, cette éducation qui a longtemps voulu que la femme soit fragile et en besoin permanent de protection.
 



Si elle réagit bien,
et semble intéressée ou au moins pose des questions sur votre confidence, et bien vous lui aurez ouvert une porte sur un autre univers de vie. Mais ouvrir une porte ne signifie pas qu'elle veuille s'y précipiter, juste qu'elle veut bien regarder au-delà. Alors laissez-lui le temps de se faire à l'idée, et montrez-lui combien de votre coté cela vous rend heureux qu'elle veuille déjà bien regarder 'ce possible', en lui témoignant attentions, gentillesse et en la déchargeant déjà de ses contraintes. Nous ne sommes pas folles, nous comprenons assez vite qu'elle est notre intérêt, et celui de voir un homme prendre en charge le quotidien n'est pas rien, et peut nous intéresser pour aller voir un peu plus loin 'au-delà de la porte'.

Voilà, vous avez tout à gagner si vous savez utiliser la finesse et les bons mots. Tout à perdre si vous êtes exigeant, si vous voulez imposer, et oublier ce que peux penser et désirer votre compagne.
 

La balle est dans votre camp.

Par LO
Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 08:38
Bonjour Maitresse,

II y a quelques semaines je vous ai livré mon témoignage à propos de ma récente prise de conscience sur la suprématie féminine. Depuis je souhaite vraiment prendre ma place d'homme inférieur dans mon couple. Je suis marié, ma femme est naturellement dominatrice mais comme je vous l'ai dit dans mon précédent mail, pendant des années j'ai tout fait pour l'empêcher de s'épanouir et de prendre sa place naturelle de femme dominante. Je ne l'ai pas fait consciemment, je sais aujourd'hui que c'est l'héritage d'une éducation qui vise à abaisser la place de la femme dans notre société et que je n'ai fait que reproduire le schéma pour lequel on m'a programmé.
En lisant vos conseils sur votre site, j'ai donc commencé à introduire la chose de façon progressive. J'ai commencé à prendre en charge les 3/4 des tâches ménagères, je m'occupe plus des enfants, j'ouvre la porte du garage avant que ma femme ne rentre afin qu'elle n'ait pas à sortir de la voiture, le soir je la sers à table, je lui propose de la masser le soir pour la détendre, je lui propose de lui donner du plaisir oral quand elle est stressé, je l'encourage à sortir à aller voir ses amis pendant que je garde les enfants, j'essaie d'être le plus attentif à ses besoins et à son bien être. Pendant nos relations sexuelles je me mets à genoux à côté d'elle, je la masse longuement, ensuite je l'embrasse tendrement de la tête aux pieds, une fois que je sens qu'elle veut un orgasme, je lui donne du plaisir avec ma langue. Elle a des comportement assez dominants, elle me donne souvent ses mains à lécher, embrasser, elle me caresse le sexe avec ses pieds depuis qu'elle a compris que cela m'exciter et surtout elle a toujours aimé jouer avec mon anus, me lubrifier et me pénétrer avec un ou plusieurs doigts assez vigoureusement. Tous ces éléments me faisait penser que ce serait assez naturel et rapide qu'elle prenne sa place. Comme je me suis montré très soumis et docile ses derniers temps et que cela ne semblait pas la choquer, j'ai decidé de lui faire part ce week-end de ma volonté de me soumettre à elle. Vendredi soir je l'ai à nouveau massé longuement, ensuite j'ai embrassé longuement son corps puis ses pieds en signe de soumission, je lui ai donné un orgasme avec ma langue puis elle m'a demandé de la pénétrer ce que j'ai fait. Elle a eu un dernier orgasme et je me suis retiré et je l'ai caressé longuement jusqu’à ce qu'elle s'endorme. Je n'ai pas joui ce soir là car je me le suis interdit pendant l'acte. Depuis que j'ai compris ma place, je trouve cela inapproprié pour un homme de jouir dans le sexe d'une femme sans son autorisation. De plus je sais que je suis imparfait et que la chasteté me permettra de progresser et de faire de moi un meilleur mari. Le lendemain je lui ai apporté son petit-déjeuner au lit et ma femme m'a demandé pourquoi je n'avais pas pris de plaisir la veille. J'ai donc saisi l'occasion , et je lui ait dit qu'au contraire j'avais pris énormément de plaisir en m'occupant d'elle et que lui avoir donner deux orgasmes m'avait comblé de bonheur. Là elle m'a dit directement qu'elle ne voulait pas que je sois son soumis, qu'elle ne voulait pas être méchante avec moi ou m'insulter, qu'elle n'aimait pas quand je lui embrassait les pieds, elle m'a dit qu'elle était déjà très autoritaire à son travail (elle a un poste important) et avec les enfants et qu'elle ne voulait pas l'être aussi avec moi. Elle m'a dit que cela l'exciter de me voir jouir et donc qu'elle avait été déçue. Pire elle m'a dit qu'au contraire cela l'exciterait que pendant des jeux je fasse d'elle ma soumise. Cela a été un choc pour moi...Je lui ait dit qu'elle n'était pas obligée de m'insulter, ou d'être méchante, juste être comme elle le souhaitais et que moi j'aimais être aux petits soins avec elle. Il y a eu un silence...puis elle m'a dit qu'elle voulait quand même continuer "à faire des choses avec moi" et puis point la discussion s'est arrêtée là, j'étais tellement déçu. Je ne sais pas ce que sa dernière phrase voulait dire...
Qu'en pensez vous ? A votre avis ai-je encore une chance de la convaincre ? Quelle doit être mon attitude à présent ?

Je vous remercie par avance de l'attention que vous voudrez bien porter à mon message et j'ai bien conscience de l'honneur que vous me feriez en y répondant.

Avec tout mon respect

B. 
barre3.jpg
REPONSE DE MS.DANA

Bonjour B.
 
Votre femme a été claire, et son désir est que vous ne lui soyiez pas soumis. Elle désire même vivre l'inverse dans son intimité. Tout comme vous, songez y.
 
Vous savez, la vrai soumission est de faire ce que la femme veut, que ce soit différent de ce que vous souhaitiez n'y change rien. Vous soumettre à ses désirs c'est vous soumettre.
Elle porte en elle ce que tant de mes compagnes au départ, portent : Cette éducation qui veut que quelque part dominer est porteur de tout un passif qui dans son imaginaire est proche du SM. Le fouet, et le cuir ont fait bien des ravages et continuent à la faire, véhiculé et relayé par des média qui ne voient que la surface des choses.
Elle ne veut pas etre mechante ni vous insulter. Ce sont ces mots, ce qui signifie que pour elle dominer signifie etre méchante et insulter. Ce qui est loin de la vérité, mais plutot un cliché. C'est ce passif là contre lequel vous vous battez. Elle désire aussi se soumettre, et vous vous batter contre ses fantasmes. Celà fait beaucoup.
 
 
Si vous voulez avoir l'espoir que les choses changent, vous avez deux alternatives.
Soit de changer de compagne, et en trouver une qui ait l'esprit plus ouvert à ce mode de vie.
Soit espérer qu'avec le temps vous lui fassiez, avec la patience et avec les années, petit à petit comprendre ce qu'est la soumission et tout l'intérêt qu'elle peut y trouver.
 
Tout ce que vous faites déja pour elle, pour vous, au quotidien  c'est de la soumission. La servir, la soulager, l'adorer, rester à votre place, et devenir soumis en votre esprit, c'est le bon chemin.
Vous le dites vous même, parfois "elle a des comportements assez dominants". C'est bien sur inconscient. Mais inconsciement avec un compagnon qui se soumet de lui même, elle deviendra de plus en plus exigeante et dominante. Et vous vivrez votre soumission.
Qu'elle apprenne à accepter ouvertement qu'elle domine et que vous vous soumettez, ne pourrait se faire qu'avec le temps.
 
Si vraiment vous craquez, parlez lui et expliquez lui combien pour vous c'est important, combien vous l'aimez et vous avez BESOIN qu'elle vous domine. Mais ne la mettez pas en situation d'etre contrainte à accepter, ce serait pire encore.
 
Rien pour autant n'est sûr, seule la patience peut vous aider à lui faire voir les choses autrement.
 
Bonne chance.
Ms.Dana  
      barre3.jpg
 
  
De : B                 
yé : mer. 16/10/13 14:58
À :  
Bonjour  Maitresse Dana,

Je vous remercie pour le temps que vous avez bien voulu me consacrer.

Votre réponse m'aide à mieux comprendre la situation.
Vous avez raison, je suis trop impatient. J'ai réalisé  que j'ai tellement hâte de trouver ma place de soumis que j'en oublie ce qui doit être ma préoccupation principale: veiller au bien être de ma femme et faire ce qu'elle me demande sans discuter. Je suis trop "ego-centré", c'est malheureusement un mauvais réflexe pris depuis de longues années et  je dois le faire disparaître. Je dois apprendre à réaliser les souhaits de ma femme qui m'est supérieure, même si ils ne vont pas dans le même sens que les miens. Il faut que j'apprenne à m'effacer et ne pas donner d’importance à mes souhaits ou à mes états d'âmes si je veux me concentrer sur ma tâche. C'est assez logique en fait. Un bon soumis ne peut pas servir dignement sa dame si  dans son esprit, il passe son temps à formuler ses propres souhaits.

Depuis le dernier mail que je vous ai envoyé j'ai repris espoir car ma femme n'est pas si catégorique. D'un côté elle m'a dit qu'elle ne voulait pas que je sois son soumis et qu'au contraire elle aimerait se soumettre. Elle m'avait dit aussi qu'elle n'aimait pas que je touche ses pieds. Mais depuis elle m'envoie des signaux contradictoires. Elle m'a dit qu'elle aimerait bien que l'on commande sur internet un gode pour elle et un fouet pour me fouetter moi. Depuis 2 ou 3 jours elle joue de plus en plus avec mon sexe à l'aide de ses pieds et elle me laisse les toucher. Donc je me dis que peut-être elle m'a dit ça, car elle aimerait être soumise pendant un jeu (d'ailleurs si c'est elle qui me le demande, je reste soumis à décision) mais peut-être pas la plupart du temps. Je me rends compte également qu'elle apprécie beaucoup les caresses et massages que je lui procure le soir quand elle rentre du travail et le matin au réveil. Elle a l'air aussi d'être satisfaite de toutes les tâches ménagères dont je m'occupe depuis quelques semaines maintenant (d'ailleurs quel plaisir de constater que les disputes à ce sujet ont tout simplement disparues). Cela ne la dérange pas que je lui donne un orgasme avec la langue et qu'elle s'endorme après en me laissant frustré (inconsciemment) c'est arrivé quelques fois. Elle m'a dit aussi qu'elle aimait sentir mon excitation contre sa jambe quand je suis allongé à côté d'elle. Tous ces éléments me font penser que tout n'est peut-être pas perdu. J'ai l'impression qu'elle est dominante mais qu'elle ignore qu'elle l'est car elle fait les choses naturellement. Je pense que sa nature lui dicte de me laisser faire les courses, les tâches ménagères, d'être soumis à elle mais que la pression de l'éducation reçue et des mœurs établis par la société, fait que dans son esprit elle formule des fantasmes tels qu'elle a été "programmée" pour. Je me dis aussi que réaliser que les hommes étaient des êtres inférieurs aux femmes m'a pris des années. Je dois donc laisser le temps à ma femme de réaliser qu'elle m'est supérieure et l'aider dans ce sens. Je pense effectivement comme vous me le conseillez que si je fais tout ce qu'elle me demande sans discuter, que je réalise bien les tâches ménagères et que je me préoccupe uniquement de son bien être, je devrais être sur la bonne voie. Je suis sûr qu'elle apprécie déjà le calme que nous avons retrouvé à la maison.

Je vous remercie encore Madame, pour vos précieux conseils et vos encouragements.

b.
 
RETOUR

 
Par LO - Publié dans : Débuter
Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 07:46

De : Gcpborg 01/02/08

 

Bonjour,
 

Nous pratiquons la domination depuis quelques temps, mon épouse aime me dominer surtout psychologiquement.

Elle m'impose le port d'une cage de chasteté CB 2000 en permanence et ne m'autorise qu une éjaculation par mois. Elle m'a déjà dominé avec des punitions au plug, petit et gros, au lavement et à la cravache. 

Je lui lave ses dessous à la main, fait les tâches ménagères sans qu'elle me le demande, elle ne s'en rend même pas compte. Je dois sans cesse lui rappeler que je la vénère. 

Me sentant très soumis, j'aimerais qu'elle instaure un système de punition. Nous en avons déjà parlé, elle était d'accord, mais le quotidien de la vie reprend toujours le dessus et les punitions promises ne sont plus respectées. Nous avions déjà en commun accord instauré un barème, mais au quotidien, ce n'est pas facile à appliquer

Quand je lui rappelle, elle me dit oui, me punit, puis oublie de nouveau. j'ai l'impression de devoir toujours l'ennuyer avec mes histoires, et elle finit par être agacée. je ne sais pas trop comment m'y prendre car je ne pense qu'à la servir et à la vénérer.

Que faut t-il faire pour qu'elle s'occupe de moi et redonner un nouveau souffle à notre relation.

  


Réponse de Ms.Dana :

 

C'est une question de plus en plus courante. Les soumis appliquent les conseils ou du moins pensent le faire, en se donnant sans compter, et ils ont l'impression que leur 'Maitresse' ne les domine pas. 

Pourquoi ? 

Je suis plus que consciente de l'impatience des soumis, et je sais que la plupart du temps, ils ne laissent pas le temps à la femme de devenir dominante.

La notion de temps est au cœur du sujet. Ce n'est pas en semaine, mais plutôt en mois et la plupart du temps en 'années' qu'il faut penser. Avec le temps et grâce à votre servilité, nous devenons petit à petit plus dominante. Plus vous serez docile, plus notre degré d'habitude à se faire servir, et notre confiance et notre pouvoir s'accroitront. 

Soyons réaliste messieurs : Mise à par une minorité de femme qui n'ont pas du tout la fibre dominante, la majorité la possède. Seulement voilà, même si le soumis met tout son cœur à servir, on ne devient pas du jour au lendemain, nous, dominatrice dure et exigeante. Or votre niveau d'attente est souvent celui là. 

Et encore faut' il que notre définition de la domination soit la même que celle de vos attentes, ce qui n'est pas forcement le cas.

 

Alors je ne saurai que trop vous conseiller de :

 

  • 1- Etre patient, beaucoup plus patient.
  • 2- Servir sans attendre
  • 3- Dialoguer, Dialoguer et encore dialoguer. Dialoguer par exemple sur vos attentes et sur la punition. Lire le forum à ce sujet, y poser des questions.  

 

Et si besoin pour aider les femmes qui découvrent la domination, la connaissent mais ont du mal à franchir le cap de "la punition", utiliser les procédures d'Elise qui sont parfaites pour cela. Car oui, même pour nous et je dirai surtout pour nous, il n'est pas si évident au début de punir une personne à laquelle nous sommes très attachée. Pensez y messieurs.

 

Nous pouvons ne pas en avoir envie. Mais nous devons prendre conscience que vous en avez besoin et ensuite arriver à franchir ce cap si délicat, car allant à l'encontre de tout ce que nous avons apprit, comme étant bien.

Une fois ce cap franchit, tout devient bien plus facile. Arriver à prendre du plaisir à punir son soumis, est une chose qui parait folle au début, et qui pourtant est bien réelle et partagée par bien des dominatrices.

Une fois ce cap franchit, les soumis ne réclament plus et se sentent souvent heureux et emplis d'énergie pour se donner plus encore. Cela laisse à penser et en vaut la peine.



RETOUR FORUM
RETOUR SITE

Par LO - Publié dans : Débuter
Voir les 0 commentaires
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés