Articles Récents

Afin de permettre une navigation facile, utilisez les liens directement sur les RUBRIQUES du sommaire.

 

Si vous voulez nous poser des questions, ou nous faire part d'expériences vécues, faites nous un email à : mon_univers_4@hotmail.com

CERCLES de FEMMES

CERCLES de FEMMES Dominantes.

Afin de permettre aux Femmes de se retrouver périodiquement entre amies dominantes, un premier cercle existe dans la Région Parisienne.

Le projet se matérialise, voir ici.

Si vous désirez en creer dans d'autres régions, n'hésitez pas à nous le faire savoir, nous en ferons ici, la publicité pour vous aider à vous retrouver entre dominatrices.

Lundi 3 avril 1 03 /04 /Avr 00:45

Bonjour, J'ai longuement parcouru votre admirable sîte car mon mari désire devenir mon esclave et m'a parlé de votre site. J'en suis honorée et très heureuse car je suis naturellement dominante mais mon mari met comme condition à cela que je le satisfasse sexuellement au minimum un fois par semaine. D'après les articles de votre site, il ne peut avoir ce genre de prérogative et en tant que maitresse c'est à moi et moi seule d'en décider. Pour ma part je pense au contraire qu'une fois esclave, pour bien le guider dans sa soumission je ne dois pas lui donner de plaisir sexuel car mon plaisir doit etre son plaisir. Qu'en pensez vous ? Il m'a dit qu'il se plira à votre réponse.
Merci de me répondre.

R. De M.Dana : Merci pour le compliment, il nous encourage à continuer. Je souris de lire un tel témoignage, mais il n'est pas le seul rassurez-vous où un homme qui veut être soumis pose des exigeances.

Combien de fois les soumis ne font'il pas cette erreur que d'arriver avec leurs attentes (ce qui peut se comprendre), avec une liste de course qu'ils dicteraient presque à leur compagne dominante. C'est quand même un comble. Mais vous, plus fine et intelligente, devez utiliser toutes ses attentes pour prendre le pouvoir réellement.

Messieurs, relisez le site et apprenez que la règle numéro un, si vous voulez que votre maitresse devienne réelement dominante, est de ne penser qu'à son bonheur à Elle.

A la combler, la servir, lui obéir, la chérir, l'adorer. Ainsi tout naturelement son coté dominant s'épanouira avec le temps, et vous serez les premiers comblés en retour. Faites preuve de patience, et ainsi prouver votre soumission. Cela peut prendre des mois, voir des années en fonction du passé de chacune, mais tout naturellement en vous soumettant ainsi vous éveillerez son instinct autoritaire.

 

 

 

 

Alors que si vous la pousser à la domination, vous risquez fortement de l'en dégouter, car alors Elle n'y retrouvera plus son intérêt ni son plaisir, puisqu'elle ne le ferait pas pour elle même, mais pour vous. Croyez moi c'est un tres mauvais calcul.

Et puis que dire d'un soumis qui dirige en sous-mains. Je pense que la grande majorité des hommes qui veulent etre soumis le font. C'est une erreur de débutant, et de courte vue, car croyez moi, si vous dirigez ainsi, vous ne vous sentirez jamais vraiment soumis, et votre Reine ne se sentira pas vraiment dominante,  Prenez conscience qu'en ouvrant la boite de pandore, celle où vous révéler à votre compagne votre soumission et qu'elle découvre tous les intérêts du pouvoir, vous ne pourrez revenir en arrière. Vous risquez donc de la perdre et qu'elle vous rejette en même temps que ce mode de vie et en raison de celui ci qu'elle n'aura pas aimé si vous vous y prenez mal.

Est ce vraiment cela que vous voulez messieurs ?

Alors soyez sage, et lisez bien les conseils et témoignages des soumis ayant réussis à éveiller la domination chez leur compagne. La servir en tout, lui épargner tous les tracas de la vie domestique, lui offrir tout ce que vous pouvez et tout ce qu'elle désire, toujours rester humble, souriant, en amour devant elle, et vous verrez ... arrivera un jour où elle dépassera même vos attentes dans la soumission et vous mènera plus loin que vous ne rêviez ou ne désiriez aller par vos manigances et vos exigeances initiales.

Karine, vous avez donc totalement raison. Votre esclave n'a rien à exiger, surtout pas sexuellement. La frustration, et même le port de la cage de chasteté, sont essentiels pour l'aider à se soumettre mieux. En moyenne les dominatrices libèrent leur soumis une fois toutes les 3 semaines, par mesure d'hygiène. Encore certaines ne le font que de manière humiliante. Mais c'est un autre sujet.

Il doit apprendre à comprendre, que vous avez tout pouvoir de décision. Alors je vous propose de lui ordonner d'écrire un journal quotidien, sous forme de blog par exemple. Ainsi pourra t'il s'exprimer, car ils en ont besoin, dans ses désirs et ses ressentis. La compréhension, l'amour et la découverte de l'autre sont essentiels aussi dans ce mode de vie. Ainsi vous pourrez lire à tête reposée, les petits secrets de son âme, l'obliger à se confier par là quotidiennement à vous, et bien sur ne retenir de ses idées que ce qu'il vous plait d'essayer.

Surtout allez à votre rythme, pas au sien. Si vous ne le faites pas vraiment, vous risquez de bruler les étapes et ne pas avoir un vrai plaisir à découvrir et approfondir votre domination sur lui. Lui doit apprendre à prouver sa soumission en vous suivant, en montrant qu'il vous écoute plutôt qu'il ne s'écoute. Tout le reste viendra ensuite tout seul vous verrez qu'ainsi votre couple s'épanouira dans ce merveilleux mode de vie.

Je vous souhaite à tous les deux le meilleur.

RETOUR

Par LO - Publié dans : Débuter
Voir les 0 commentaires
Lundi 3 avril 1 03 /04 /Avr 00:44
Bonsoir,
 

Je vous remercie tout d’abord de la richesse de votre site et de la possibilité que vous nous offrez de vous poser des questions.

 

Je suis toute nouvelle dans le monde de la domination et je manque d’idées. Mon mode de domination est très soft et beaucoup axé sur le sexe.

Je voudrais amener mon compagnon à me donner plus de plaisir autant de fois que je le souhaiterai sans pour autant lui en donner au même moment. Il adore se faire emprisonner mais je suis à court d’idées et de plus ce qui complique la situation

C’est que nous avons nos appartements respectifs alors comment faire ?

Je tour ne en rond et cela l’ennuie car il n’aime pas la routine. La difficulté est je n’aime pas les fessées, les godes, la sodomie…….. j’aime que tout soit mentale intellectuel. Je dois aussi confondre être autoritaire et être dominatrice.

Merci de me répondre au plus vite s’il vous plaît.



 

Réponse MS.Dana :

 
Un tout petit mot pour dire que je suis très sollicitée, et que j'ai aussi ma vie,  mes amies, mon travail, mon soumis ... etc. Je ne peux donc répondre vite à toutes les lettres. En général attendez vous à un ou deux mois avant de lire ici la réponse. Cela en raison du volume du courrier.


Revenons à votre demande.

Nous avons toutes connu cela.


Avant tout je vous félicite d’avoir franchit le pas. Ce n’est pas donné d’accepter ainsi de prendre le pouvoir. Encore qu’au début de nombreuses femmes deviennent dominantes pour faire plaisir à leur compagnon. Certaines même pour le garder.

Quelque soit les motivations initiales, quelque soit la façon dont on découvre ce monde, il faut ne jamais oublier deux choses :

 

1.Nous faire plaisir, se laisser aller à ses envies, ses propres désirs. S’écouter et se découvrir ainsi.


2.Ne pas se laisser influencer pas son soumis. Car les hommes ont des désirs, les leurs, qui ne sont pas forcements les nôtres. Et il est particulièrement important de leur faire comprendre que s’ils désirent la soumission, ce sera selon NOTRE partition.

 
En ayant bien comprit cela, tout change :
 

Déjà, il est bien plus aisé de trouver des idées. Simplement penser à ce qui nous ferait plaisir.

Qu’aimez vous ? Vous faire servir, vous faire masser, que l’on fasse couler votre bain, que l’on vous ouvre les portes, que l’on vous amène faire du shopping, sortir au cinéma, voir des amies, ne plus avoir à faire les tâches ménagères … ?

Faites donc la liste de tout ce qui vous ferait plaisir. Et apprenez à votre soumis à le faire.

Là vous prendrer le pouvoir selon vos envies.


Dans un second temps, si le soumis ne fait pas bien ce que vous vous désirez, alors punissez le !

Punir est une chose qui s’apprend. Cela devient ensuite naturel pratique et agréable. Même si au départ on est toujours bien trop douces. Punissez le durement, non seulement avec une cravache, mais en utilisant le pouvoir qu’il vous a donné.

Interdisez lui de faire ce qu’il aime lui. S’il a mal servit, il n’aura pas le droit de regarder la TV ce jour, ou de s’amuser. Vous comprenez le principe ?

Punir ne se fait pas que physiquement, mais aussi et surtout mentalement. Ignorez le, rabaissez le, touchez là où cela fait mal s’il le mérite !

 

Ensuite, si cette démarche est adoptée, le soumis apprend à se soumettre véritablement. Il n’a plus le contrôle ; Tant d’hommes soumis cherchent à le prendre par l’influence. Et ils sont pris à leur propre piège, de vouloir une maîtresse qui les dirige totalement où ils sont sans défense et sans influence, et pourtant en l’influençant et contrôlant ils s’empêche eux même d’atteindre cet état de sérénité et d’abandon que le soumit obtient quand sa maîtresse a vraiment prit le pouvoir.

Dans la chambre il en va de même. Laissez vous aller à vos plaisirs, à tout ce que vous avez toujours eu envie au fond de vous. Et frustrer le de jouissance, mais pas nécessairement de complicité sexuelle. Faites vous plaisir, et laissez vous aller en vous défoulant sur lui. Il en sera ravi et d’autant plus attentionné et soumis.

Souvent on peut se laisser aller à notre coté sauvage, le prendre, le battre même dans le lit et ensuite le faire nous servir avec douceur et fermeté. Nous sommes toutes différentes, et avons nos gouts. Il est donc bien difficile pour moi de connaitre les votres. Là encore écouter vous.
 

Et si vraiment vous manquez encore d’idées, je vous suggère :

 
1.De lire le site qui en fourmille.


2.D’aller sur le forum et de poser une question pour avoir les suggestions des autres


3.De faire faire un journal à votre soumis, qui saura très bien dire là ce qui le fait vibrer et quelles punitions et quel dressage marche particulièrement avec lui.

 

Dominer est un art. Il se découvre, s’apprend et se perfectionne. Nous sommes des artistes des âmes, et nous modelons celle d’un être qui s’abandonne à nous, tout en nous découvrant nous même.

Les idées viendront toutes seules, si vous ne vous laissez plus influencer par celle de votre soumis ou par les archétypes, mais si vous apprenez à vous écouter vous-même.

 
Je vous souhaite le meilleur.
Par LO - Publié dans : HISTOIRES VRAIES
Voir les 0 commentaires
Lundi 3 avril 1 03 /04 /Avr 00:43
 
Bonjour !
 

Je dois d'abord vous féliciter pour votre site ! Il m'a réellement révélée a moi-même !

Un petit résumé de mon présent, je viens tout récemment de rencontrer un homme soumis, mais j'ai déjà des idées plein la tête ! Votre site aidant, je me suis rendue compte que j'avais toujours été meneuse dans ma vie comme dans mes relations. Je me sens beaucoup plus épanouie à cette place ! Il semble totalement dévoué à mon bien-être et j'en suis infiniment ravie.

 

Le problème ne vient pas de mon présent, mais de mon passé...

 

Il y a quelques mois de cela, je vivais une relation avec un homme qui n'arrivait pas à accepter le fait que je sois mieux que lui, socialement, financièrement, etc... Il était perpétuellement jaloux du rang que j'occupais... J'étais alors une femme naïve et je souhaitais sincèrement l'aider.

Eh bien je me suis faite avoir... Il m'a avoué qu'il m'avait trompée et par la suite, m'a battue et a bien failli me tuer.

J'ai réussi a mettre un terme à cette histoire (heureusement !) mais je n'en suis pas sortie indemne psychologiquement parlant.

 
... Voilà un petit résumé...
 

Pour en revenir à mon présent, je souhaite devenir une bonne maitresse, sévère mais juste, qui peut rendre heureux son homme soumis.

Mais a cause de cette histoire, j'ai un peu perdu de la confiance que j'avais en moi et je ne veux pas que mon nouveau compagnon en pâtisse, je ne voudrais pas paraitre faible et incapable de le mener, et pourtant je sens que j'en suis capable, mais j'ai quand même un peu cette peur d'échouer à être dominante comme je le souhaiterais...

Je ne sais si vous avez déjà rencontré des femmes dans pareille situation que la mienne, mais j'aurais bien aimé avoir un avis de votre part.

 
Meilleures salutations !
 
Céline


 
Réponse Ms.Dana :
 

Merci Céline pour ce témoignage touchant où vous nous parlez de vous. Et oui, il y a des hommes barbares et dangereux, et ce jour encore en France, combien de femmes battues. C ‘est affreux et comme vous le dites cela peut laisser des traces.

Mais je peux vous rassurer et vous conforter. Les hommes qui désirent se soumettre ne sont pas de cet acabit. Ils sont plutôt doux et gentils même s’ils ont des défauts.

C’est aussi pour cela que ce mode de vie est si beau.

Que vous ayez perdu une partie de votre confiance semble logique. Mais croyez moi, un soumis qui s’offre à vous de manière digne et sincère, qui vous voit et vous traite comme sa Reine et déesse va vite vous rendre à vous même : Une femme sure d’elle, décidée et admirable.

Vous n’avez aucune raison d’échouer si vous avez trouvé un homme qui vous plait et qui désire vivre soumis. Il suffit qu’il lise bien les articles sur « comment devenir un bon soumis » et que vous appliquiez les conseils du site.

Si vous avez besoin de soirées toutes prêtes, vous pouvez aussi vous procurer les procédures.

Votre appréhension devrait vite partir, et avec la complicité naissante, entre vous et lui, vous verrez que vous deviendrez une maitresse telle que vous souhaitez l’être.

Et vous savez, souvent les meilleures dominatrices sont celles qui ont subi des chocs et des épreuves dans leur vie. Alors aller de l’avant et l’avenir vous appartient.

Avoir un soumis, est souvent une merveilleuse thérapie pour retrouver confiance en soi et en la vie. Et puis c’est une vie si merveilleuse, n’ayez pas peur, laissez vous aller à cet univers.

Par LO - Publié dans : HISTOIRES VRAIES
Voir les 0 commentaires
Lundi 3 avril 1 03 /04 /Avr 00:00
Elise, ma femme et moi avons commencés récemment ce voyage dans ce monde D/S et nous trouvons tout les deux cela génial. Cependant ma femme veut ressentir de la romance. Je n’ai jamais trouvé comment fleurter avec elle sans “ prendre le contrôle ”. Ce problème se pose souvent et j’aimerai être capable d’y arriver, mais je suis perdu. Avez vous des idées ou des suggestions, comment puis je être romantique en étant soumis?
Ce style de vie devrait encenser la romance, et non pas la faire disparaître. Peut être devrait’ elle vous interdire d’orgasme plus souvent afin que vous pensiez plus souvent à elle quand elle ne vous domine pas. La romance est l’expression de l’amour d’une personne pour une autre. Vous voulez des idées ?
Ecrivez lui des poèmes quand elle n’est pas avec vous, et laissez vos instincts de soumis passer de votre cerveau à votre main en écrivant vos sentiments pour elle. Quand elle est en votre présence, tombez à genoux et récitez lui des poèmes.
Achetez lui des cadeaux, des fleurs et des présents. Si elle vous domine un soir vous devriez être fasciné par elle le jour suivant et exprimer votre profonde gratitude en la surprenant.
Voici certaines de mes choses préférées. Faites lui un bain moussant, disposez des bougies, déshabillez là et baignez là. Servez lui un verre de vin dans son bain. Ensuite séchez la et menez la à sa chambre pour la faire jouir oralement. Elle est votre Reine et vous êtes sont servant. Elle dirige encore et vous lui faites plaisir avec une attitude serviable et soumise. C’est très romantique mais encore un exercice de ce cadre de vie.
Sortez pour une nuit de romance. Amenez la dans un beau restaurant puis dansez ou allez voir un spectacle. Vous pouvez ajouter quelques touches D/S à la soirée si elle porte des dessous sexy et vous pouvez vous portez un de ses dessous, ou une ceinture de chasteté sous votre pantalon. Couvrez la de baiser et d’affection, toute la soirée et je vous garantie que si elle n’est pas trop fatiguée elle voudra que vous honoriez son sexe de retour à la maison.
La romance est l’expression de votre amour pour Elle. L’amour est un acte de soumission chez un homme. Laissez votre énergie docile et vos désirs être canalisés dans l’expression de votre admiration et de votre servilité pour elle. Devenez humble et écrivez des poèmes ou des chants pour elle. Soyez humble et servez la dans son intimité et de façon personnelle. Equilibrez la partie dure de la D/S par des actions de romance.

Q°. Un homme peut’ il être un amoureux et un esclave de sa femme, ou pensez vous qu’une fois devenu esclave, elle aura besoin de trouver un homme différent pour être son amoureux? Ce qui expliquerait pourquoi tant de couple basés sur la domination de la femme vont vers le l'adultère (avoir un amant).
Un homme peut totalement être un l’esclave de sa femme et son amoureux. Pourquoi pas ? L’histoire nous montre comment des esclaves étaient amoureux de leur reine et maîtresse et que les esclaves femelles ont eut des relations avec les rois et les maîtres. D’une certaine façon, la relation Maîtresse/Esclave ajoute une dimension supplémentaire à la relation physique et sexuelle. Pourquoi pensez vous que tant de gens ont joués une relation maîtresse/esclave en scénario ? Ce n’est peut être pas une réalité dans leur quotidien, mais cette fantaisie épice leurs jeux sexuels. Si la fantaisie est excitante, alors que dire si c’est une réalité ! ! !
L’homme qui est l’esclave d’une femme et qui lui obéit en dehors de la chambre fera plus encore pour satisfaire les besoins sexuels de sa dominatrice, s’interdisant la jouissance pour se concentrer sur celle de sa maîtresse. Ces relations Maîtresse/Esclaves rendent le sexe très intense. L’esclave doit satisfaire sa maîtresse en tout ce qu’elle désire et aussi longtemps qu’elle le veut ou il sera punit. Ses performances peuvent être évaluées et il peut être récompensé ou punis en fonction d’elles. L’esclave aime sa maîtresse et l’admire. Sa façon de lui donner du plaisir est presque spirituelle pour lui, puisqu’il n’est pas son égal et ne la mérite pas. Cela l’excite et il est alors plein de passion pour elle et doit apprendre le self contrôle et se retenir à moins qu’elle ne lui permette d’avoir du plaisir.
Il n’est digne que de nettoyer sa maison, de travailler pour elle, faire les commissions et de son coté elle l’honore en lui permettant de la servir sexuellement comme elle le désire. C’est romantique et passionné. La relation Maîtresse/esclave est faite pour avoir une vie sexuelle intense.
Pour ce qui concerne l'adultère (avoir un amant) j’ai expliqué ce que cela représente en grand détail. Fait correctement, c’est une des étapes sexuelles qui joue au niveau du psyché de la femme dominante et de son mari. C’est un acte de libération féminine, et d’humiliation masculine. Un homme n’a pas besoin d’être l’esclave de sa femme pour être trompé et la maîtresse n’a pas d’obligation de le faire. Ce sont deux sujets qui sont bien différents.
Est ce que certaines femmes font évoluer leur relation avec leur mari soumis vers le fait que l’esclave n’ai plus de relation sexuelle traditionnelle ? Oui cela arrive si la maîtresse le décide c’est que c’est la meilleure évolution dans ses relations avec son mari esclave. C’est fait en général pour ressentir plus de pouvoir ou pour mener ce style de vie vers une autre étape. Dans ce type de relation, la dominatrice peut prendre un amant afin de ne pas manquer de sexe alors qu’elle amène son époux vers un nouveau niveau de soumission ou d’esclavage. Cependant ce n’est pas le résultat des relations maîtresse femme/ mari esclave. C’est simplement un choix fait par la dominante.
La plupart des couples qui vivent ce style de vie en permanence ont aussi une intimité sexuelle très intense. Ce type de vie est fait pour cela, en créant une relation excitante et puissante. Un homme est certainement capable d’être l’esclave et l’amant de sa maîtresse. Personnellement je trouve que les esclaves sont les meilleurs amants car il sait qu’il existe pour servir sa maîtresse dans la chambre comme ailleurs.

Q°. Bonjour Elise, je suis heureusement mariée à mon époux depuis 12 ans. A la demande de celui-ci, j’ai commencée à lire votre site et le magazine “ Whap ”. J’aime dominer, mais il y a des fois ou j’ai simplement envie d’aimer mon mari. Et je vois qu’il a envie que je le domine toujours. Des conseils?
Oui, dites à votre mari d’apprécier ce qu’il a avec vous, et de “ garder sa bouche fermée ” si il veut que vous le dominiez. Un homme a besoin de discipline et de tendresse. Heureusement pour lui, la nature féminine est faite ainsi. Les femmes aiment dominer et aimer leur mari. La discipline et l’amour vont main dans la main. Votre époux est juste trop impatient à être dominé car cela lui fait vivre plus d’émotions et de sexualité que votre coté tendresse ne lui donne pas. Avec le temps il apprendra la valeur des deux.
Pour le moment, vous avez besoin de vous libérer de son contrôle (contrôle du soumis sur sa dominante). La meilleure façon est de communiquer et de lui expliquer que vous avez besoin des deux. La domination et la tendresse. Dites lui, que vous voulez juste l’aimer, l’embrasser et l’étreindre et que cela ne signifie pas que vous êtes incapable d’être une “ chienne ”. Il a peur que vous perdiez l’intérêt de le dominer alors il voit votre coté gentille comme un adversaire de votre coté dominant. Cela montre un manque de compréhension de sa part de la nature féminine.
Il n’est pas le seul. Beaucoup d’hommes font cette erreur et ils risquent de dégoûter leur femme de la domination. Un soumis doit se concentrer sur le service de sa femme et la séduire avec sa soumission. La meilleure façon pour un homme de faire grandir la nature dominante de la femme est en se soumettant à elle de façon humble. La pire des choses à faire pour lui est de réclamer de la domination.
Ce que vous devez faire est d’y aller relax et ne pas lui permettre de mettre la pression sur vous. Trouver ce qui vous plaît dans ce style de vie basé sur la domination et incorporez le dans votre relation. Découvrez ses intérêts D/S (domination/soumission) et explorez sa soumission, mais utilisez vos connaissances sur lui comme un outil pour l’amener plus loin dans sa soumission. Ce style de vie est fait pour satisfaire vos besoins. Et non pas pour qu’il vous oblige à devenir ce que lui souhaite. Faites le lui savoir, et n’ayez pas peur de lui dire que si il chercher à vous contrôler, alors vous ne le dominerez plus dans la chambre. Dites lui que si il veut être dominé il ferait mieux d’obéir.


Q°. Comme de nombreux autres personnes, j’ai été initiée à l’idée de la domination féminine par mon compagnon. Nous sommes venus sur votre site ensemble, et nous étions très excités par ce que nous avons lus ici. Je sent une réelle vérité dans ce que vous dites, et je crois que nous sommes prêt à explorer et aller loin dans ce style de vie. Ma question : puis je cependant être vulnérable et ouvert à mon mari, ou, afin de le dominer vraiment, dois je rester toujours forte et avoir le contrôle ?
Certains mariages sous l’égide de la domination féminine arrivent quand le couple est très avancé dans ce style de vie, ces mariages sont considérés comme peu traditionnel. Dans ces relations, la femme peut être moins encline à se confier à son époux pour certaines choses (carrière, relations extérieures). Cependant, c’est un mariage consensuel dans un mode de vie qui fonctionne le mieux pour le couple. Les femmes qui en arrivent là est souvent moins vulnérable et donc éprouve moins le besoin de se confier. Maintenant ce type de mariage reste une exception.
La plupart des mariages sous l’égide de la domination féminine sont peu différent des mariages traditionnels pour ce qui est du besoin d’ouverture et de communication. En réalité les mariages sous ce style de vie est souvent bien plus solide, car basé sur une confiance et une honnêteté qui a été établie. L’homme qui a initié sa femme à ce mode de vie s’est rendu vulnérable et cela forge un niveau de confiance très profond et une grande intimité entre eux.
Le simple fait que la femme dirige ne signifie pas qu’elle ne doit plus communiquer ses sentiments et ses émotions à son mari. Mon expérience me montre que les maris soumis sont plus enclins à écouter leur femme, comme à présent ils existent pour la servir. Si vous comparez un mari traditionnel à un mari soumis, vous verrez que le mari soumis a bien plus envie de rendre sa femme heureuse. Il est motivé à la servir et le D/S accentue toujours cette tendance et resserre les liens entre eux.
La femme dominante a encore besoin que son partenaire de vie soit là pour lui exprimer ses peines et ses déceptions. Une femme qui a eut une horrible journée de travail et qui veut en parler et être réconfortée par son époux, découvrira que le mâle soumis est vraiment intéressé et honoré de pouvoir être là pour elle. Il ne domine pourtant pas en réconfortant et écoutant. Pendant des siècles la femme soumise était la pour réconforter son mari. Les cessions d’éducation et de dressage permettent de garder le mari bien centré sur le fait de servir sa Reine, que ce service soit domestique, sexuel, social ou même émotionnel.
Par LO - Publié dans : La compréhension
Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 avril 7 02 /04 /Avr 13:15

 



Maîtresse Sutton, j’ai rendez-vous avec une femme qui a un  naturel dominateur. Je l’ai doucement initiéee à ce style de vie, et elle s’y est assez bien fait. J’ai commencé à la traiter comme une Dame. Vous savez, lui tenir la porte, faire les tâches ménagères, etc … Puis j’ai commencé à lui faire des massages des pieds. J’ai même sucé ses pieds avec ma bouche quand je les massais. Puis quand nous avions des relations sexuelles, je la mettais toujours sur moi et je lui ai toujours rendu hommage oralement. Je lui dis constamment qu’elle est supérieure aux hommes et que j’aime la servir. A présent je voudrais passer à l’étape suivante. Je voudrais l’initier à la D&S. J’aimerais qu’elle porte des tenues de cuir et qu’elle me fesse et me discipline. Cependant j’ai peur qu’elle rejette cela et qu’elle me rejette aussi. Que me conseillez-vous pour l’initier à cela ?

  On dirait que vous avez fait du bon travail. Votre approche est la meilleure pour un homme qui veut initier sa femme à cette vie. Vous devez y aller doucement avant de courir. En faisant des petits pas, vous permettez à sa nature dominante d’émerger tranquillement. Maintenant j’espère que vous projetez de vous marier, puisque vous avez des relations avec elle. Pour l’initier à des pratiques plus avancées, je vous conseille la chose suivante.

Déjà achetez-lui des vêtements de cuir. Commencez par une jupe ou un pantalon de cuir. Dites-lui que la voir en cuir vous attire beaucoup et que vous vous sentez plus soumis à Elle ainsi. Cela peut ouvrir une discussion sur la domination et la soumission. Puis donnez-lui de la littérature sur ce style de vie de la domination féminine. Rien de trop imagé ou avancé. Je recommanderais “The Sexually Dominant Woman, a workbook for nervous beginners”de Lady Green. De plus, surfez sur le Web tous les deux et montrez-lui des sites sur la domination féminine, comme le mien. Montrez-lui le site WHAP et achetez lui certains magazines. Si elle est naturellement dominante comme vous le dite, elle adoptera assez vite ce style de vie. Sinon, laissez-lui le temps d’évoluer. Ne lui sautez pas au coup et continuez à la servir comme vous l’avez fait. Si vous vous concentrez sur le fait d’être le meilleur soumis possible, sa nature dominante s’éveillera éventuellement et prendra le dessus.


  Q. Maîtresse Sutton, je suis un mâle marié de 28 ans. Je suis très soumis je n’ai jamais appartenu à une domina et n’ai jamais eu de femme autoritaire dans ma vie (à part ma mère). Je suis marié à une Femme merveilleuse que j’aime sincèrement. Malheureusement elle est totalement opposée à ma façon de voir. Il y a eu quelques fois ou nous avons fantasmés et j’ai vu dans ses yeux une petite flamme et une humidité plus grande entre ses jambes. Dans la vie ma femme essaye d’avoir le contrôle sur moi et de me changer comme elle désire. Mais quand j’évoque le sujet et lui demande si nous pourrions franchir une étape, elle refuse toujours. Je suis coincé car je ne veux pas aller voir une professionnelle mais en même temps je ne crois pas avoir le choix. Je fais tout chaque jour pour qu’elle devienne cette femme. Je fais tout pour la servir et lui faire plaisir. J’ai besoin de conseils. Je ne sais plus vers qui me tourner. Je ne veux pas la tromper et en même temps je n'en peux plus de me battre pour cela. Je ne veux pas d’autre femme, alors qu’il y a chez moi la femme que je veux adorer. Si il y a quelque chose que vous pourriez dire ou faire  pour m’aider, je vous écoute.

 A. Votre situation est commune parmi les hommes soumis mariés. Sur mon site il y a un article nommé « comment initier votre Femme à la Domination Féminine ». Vous l’avez probablement déjà lu, mais je vous conseille de l’étudier jusqu'à ce que vous compreniez bien le sens. Une Femme comme la vôtre a une nature dominante dormante. Elle doit être doucement et patiemment séduite et extirpée d’Elle. Vous le faites en la servant, et en vous soumettant à Elle dans votre relation courante afin que cela lui plaise. Faire les tâches ménagères pour Elle, lui faire des massages de pieds et du corps, être romantique n’est peut-être pas votre fantasme de soumis mais en faisant cela vous épanouirez sa nature dominante afin qu’elle en vienne à des pratiques D&S plus avancées comme vous le désirez. Cela prendra du temps en fonction de sa personnalité, et  de son éducation.

La plupart des hommes échouent car ils attendent des résultats immédiats. Ils parlent de la domination féminine bien trop tôt avant que leur femme ne soit capable d’y venir. Mon article évoque cela. Tout dépend de votre attitude. Servir votre Femme et combler ses désirs peut être très enrichissant pour vous, même si elle ne vous fesse pas ou ne porte pas de cuir. Jusqu'à ce qu’elle devienne ouvertement ce que vous attendez, apprenez à canaliser vos désirs de soumission en la servant. Elle pourrait ne pas savoir ce que vous avez en tête quand vous faites les taches ménagères ou lui faites des massages, mais cela fera évoluer non seulement votre soumission mais aussi sa domination.

Pour ce qui est des domina professionnelles, ce peut être une option si vous pouvez gérer votre conscience. Si vous avez de sérieux doutes avec cela, alors je ne le tenterais pas. Le principal souci que rencontrent les femmes si elles découvrent que leur mari vont voir des professionnelles, c’est l’argent. Une fois qu’elle a compris qu’il n’y a pas de sexe avec une domina professionnelle, la plupart des femmes pensent qu’elles n’ont pas été trompées. Mais elles se sentent souvent blessées par le fait que leur époux ait dépensé beaucoup pour une autre Femme.

 Mon conseil est que si vous allez voir une domina en attendant que votre femme épouse sa nature dominante, vous devriez vous débrouiller pour gagner plus d’argent et payer vos visites. Pour chaque Euro que vous dépensez pour la professionnelle, gagnez l’équivalent d’argent en plus pour faire à votre femme des cadeaux ou des soirées romantiques.  De plus, faites en sorte de trouver une domina de qualité qui explorera avec vous vos désirs de façon saine et sécurisée. Une domina professionnelle est vraiment une thérapeute de la sexualité et pas une prostituée. Mais il y a d’anciennes prostituées qui sont devenues domina à cause des maladies sexuelles. Faites vos tâches ménagères avant d’aller voir une professionnelle. Je répète, si votre conscience vous empêche d’aller en voir une dans  le  dos de votre Femme, alors ne le faites pas. Vivre avec la culpabilité ne vaut pas la peine pour 90 minutes de soumission.


Q. Chère Maîtresse Sutton, je me suis promené dans vos rubriques questions réponses et en ai lu une bonne partie. Vous avez tant de connaissance que j’apprécierais grandement vos conseils. J’ai tenté de faire naître la nature autoritaire de ma femme . Je sais qu’elle l’a car je l’ai déjà vue ainsi. Elle a pas mal d’inhibitions cependant et quand je deviens soumis cette nature disparaît. Elle me dit ne pas vouloir ce type d’attention ni d’une relation où elle est supérieure car elle ne veut pas me voir en serviteur.

Nous avons de jeunes enfants et avons été récemment en congés. Elle passe son temps à bronzer à la piscine et à faire du shopping pendant que je m’occupe des enfants. Je sais que c’est une façon merveilleuse de la servir mais elle ne le voit pas ainsi, mais plutôt comme ma responsabilité de père, car je les vois moins souvent qu’elle en temps normal. Le fait que je n’aie pas eu de repos et fait des sacrifices pour elle a été inutile. J’ai passé du bon temps mais je suis frustré.

Quand vous expliquez votre philosophie elle paraît simple et raisonnable, mais je ne sais comment y amener ma femme. Elle m’a aussi dit que si elle me voyait inférieur à Elle, cela lui donnerait envie d’aller vers un autre, parce je ne serais pas ce qu’un homme doit être. Pour être sincère j’accepterai cela comme je souscris à la croyance qu’elle est supérieure et que tout devrait être fait pour elle et son bonheur. Comme mentionné j’ai lu bien de vos questions réponses et vous dites que quand les gens réagissent comme ma femme, ce que je ressens n’est pas anormal. 

 Mon site est en vérité une base sur ma philosophie et mes croyances.  Je suis heureuse de vous entendre dire que vous les partagez, mais tous les gens n’y adhèrent pas, y compris des Femmes. J’aurais aimé qu’elle le fassent parce que je suis persuadée qu’elle pourraient avoir une vie bien plus enrichissante, mais les gens sont libres, et heureusement nous pouvons vivre en ce pays selon nos croyances et pensées.

Mon article « comment initier votre femme » est fait pour donner des conseils pratiques et être utilisé comme un guide pour aider les maris à séduire et éveiller la nature dominante latente chez leur femme. C’est fait pour guide et aider, mais ce n’est pas une bible . Aucune femme n'est la même. C’est pour cela que je liste un certain nombre d’activités que les maris peuvent faire pour éveiller la naturelle autorité endormie de la femme.  Malheureusement, certaines femmes sont inhibées pour développer leur potentiel dominateur parce qu’elles sont programmées depuis l’enfance par une société dominée par les mâles. Certaines femmes se sentent rassurées par la notion de l’homme fort, protecteur et les entretenant.  Il n’y a rien de faux en cela, aussi longtemps que l’époux n’en profite pas pour les contrôler. Votre challenge est de servir votre femme avec une attitude soumise et d’adoration sans bouleverser ses croyances quant aux valeurs du mariage.

Gardez toujours à l’esprit que la vraie soumission existe pour rendre heureuse et comblée sa femme supérieure.  C’est vivre une vie de sacrifice et une partie de ce sacrifice peut être le fait que votre femme ne fera jamais les activités D&S que vous désirez ou parlera ouvertement de sa supériorité ou de sa domination. Un mâle soumis qui adore les femmes devrait tirer son épanouissement  en servant sa Reine et en la rendant heureuse. Vous faites cela en gardant les enfants alors qu’elle bronze. Est-ce important si elle voit cela comme votre devoir de père et pas comme un acte de soumission ? Ce qui compte c’est qu’elle vous domine quand elle attend de vous de le faire pour elle et que vous vous soumettiez à ces souhaits.  La scène où elle se fait bronzer pendant que vous la servez est une belle scène de Domination Féminine. Continuez ce type de sacrifice pour elle et vous la verrez devenir plus exigeante avec le temps. Croyez-moi, votre soumission développera sa nature dominante, mais ne gâchez pas tout en lui disant qu’elles sont vos motivations. Il est évident qu’elle n’a pas envie de parler de cela en raison de ses croyances et de son éducation. Votre défi est de trouver ce qui la fera réagir et votre responsabilité est d’être certain qu’elle est heureuse. Si vous la rendez heureuse et comblée, vous le serez aussi. Adorez là en esprit et avec votre cœur mais faites attention à la façon dont vous allez approcher de la domination et de la supériorité féminine. Elle ne veut entendre de telles phrases car elles provoquent en elle des images négatives. Ce sont de fausses images mais elles sont cependant ancrées en son esprit. Votre défi est d’aller au delà de ses images négatives en montrant votre servitude d’une façon qui ne choque pas son système de croyance et de philosophie. Faites attention et continuez ce bon travail de soumission à votre femme.


Q. Maîtresse Sutton, je me pose des questions et j’espère que vous pourrez m’aider. J’ai vraiment été béni d’avoir une femme merveilleuse et un beau mariage. Nous avons tant à nous en féliciter. Nous sommes amoureux, nous prospérons et avons la santé. Je devrais être un mari comblé mais je ressens des tiraillements qui me font entrer en conflit avec moi même. J’ai le désir très fort d’être dirigé par une femme. Ce désir existe depuis ma vie d’adulte et j’ai lutté contre. J’ai appelé des services téléphoniques de domination dans le dos de ma femme et j’ai été tenté d’aller voir une dominatrice professionnelle. J’ai du mal à vivre cela car je ne veux mentir à ma femme.

J’ai d’abord découvert votre site il y a un an et cela m’a donné espoir. J’utilise vos conseils avisés et essaye de servir ma femme comme une Reine en espérant qu’elle pourrait ainsi avoir le désir de me dominer. Je dois dire que j’ai eu des résultats plaisant, car elle a aimé être choyée par moi. J’ai même été si excité en la servant que je lui ai confessé ma nature soumise quand elle m’a demandée pourquoi j’étais si serviable. Elle a été d’accord pour faire des activités D&S dans notre chambre pour pimenter notre vie sexuelle. Cela a été super mais j’aimerais que cela devienne réel. J’ai mentionné le fait de faire de notre mariage une relation de domination féminine permanente mais elle est totalement contre. Elle dit que nous avons une mariage équilibré qui repose sur l’amour et elle ne veut pas pervertir cela au nom d’un de mes fantasmes. Elle est plus que volontaire pour continuer « certains » jeux D&S dans notre intimité, mais quand je lui parle de mon fort désir de lui être soumis, elle me dit que je dois vivre dans le monde réel. Mtrs Sutton, je lui ai même montré votre site une fois mais elle n’a même pas été au delà du terme « supériorité Féminine ». Elle a refusé de le lire. Elle dit qu’elle ne pourra jamais se sentir supérieure à moi et elle a voulu me démontrer que ces sites ne sont pas réels, mais jouent seulement avec les fantasmes masculins. C’est pourquoi je suis si mal. J’ai une femme superbe, ouverte à une forme d’expérimentation légère de la D&S dans l’intimité. Mais il y a une part de moi même qui me pousse à être totalement dirigé par une femme. Pour moi ce n’est ni un jeu, ni un fantasme. C’est un désir très intense et fort qui ne s’en va pas. J’ai essayé de l’ignorer et de le supprimer de ma vie mais il semble être encore plus fort. J’aime ma femme et ne veut pas écorner notre merveilleuse union en poussant trop fort mon épouse. Que devrais-je faire ? Vous dites pouvoir conseiller des hommes comme moi. Des conseils ?

 

 

Vous ne pouvez forcer une autre personne à devenir ce que vous voudriez quelle soit.  Faire ainsi serait un acte de domination et non un acte de soumission. Vous avez séduit l’aspect dominant de votre femme avec succès et l’avez fait émerger. Ainsi elle a été d’accord pour vous dominer dans la chambre. Ne prenez pas cela à la légère. C’est un don merveilleux qu’elle vous a fait. Elle aime être choyée par vous en dehors de la chambre et aime à dominer dans celle-ci. Ca ressemble à une relation de domination permanente, même si votre femme ne veut pas aller dans la direction que vous désirez. Vous pouvez en faire une relation de domination féminine en la servant 24h sur 24, 7j sur 7. La servir signifie que vous la préférez elle et placez ses besoins et volontés au dessus des vôtres. Vous êtes égoïste et dominant si vous attendez d’elle de vous dominer d’une façon qui satisferait vos fantasmes. C’est pour cela que sa progression comme femme dominante n’est pas allée plus loin que là où vous en êtes.

Elle a besoin de se nourrir de votre vraie soumission et non pas de vos fantasmes de soumis. Il y a une grande différence.

Votre femme a été programmée depuis l’enfance d’une certaine façon et ce n’est pas aisé de dépasser les traditions et les attentes de la société. Pour elle la vie n’est pas un jeu, mais quelque  chose de sérieux. Quand vous lui parlez d’être son esclave permanent, cela la concerne car elle ne veux pas d’un esclave à temps plein mais plutôt un mari soumis. Elle pourrait ne pas utiliser le terme de mari soumis mais elle veut et a besoin d’un mari et elle aime quand vous la choyiez et la serviez. Certaines femmes sentent qu’elles aimeraient avoir un homme fort en leur vie pour les aider dans les responsabilités de la vie. Votre femme ressemble à ce type-là. Quand elle vous entend confesser que vous voulez être son esclave, elle entend que vous voulez qu’elle endosse toutes les responsabilités alors que vous vous retrancherez dans votre monde de fantaisie.  Ce pourrait ne  pas être ce que vous voulez dire, mais c’est ce qu’elle entend. Elle a découvert quelle aimait votre soumission et qu’elle aimait vous dominer mais il faut que cela colle avec ce qu’elle a appris des relations maritales. Donc si vous voulez vivre une relation de soumission avec votre femme 24/7, alors vous avez à la servir et placer ses besoins au dessus des vôtres.

Elle désire que vous soyez un époux qui partage sa part de responsabilité. Vous pouvez le faire mais aussi la choyer et la traiter comme une reine. La soumission c’est céder à ses désirs.
 Si elle ne désire pas que vous portiez un collier et que vous vous prosterniez devant elle à chaque fois qu’elle rentre à la maison alors ne l’attendez pas. Si elle ne veut pas vous dresser pour que vous fassiez les tâches ménagères pour elle,
alors ne l’attendez pas.

Elle veut que vous fassiez les tâches pour elle de votre propre volonté et elle désire que vous la choyiez volontairement. Si vous la servez comme elle le désire, cela provoquera un développement de sa nature dominante et elle deviendra bien plus dominante avec vous dans le lit. Parfois elle pourrait prendre l’initiative de vous dominer en dehors de la chambre. J’ai vu cela mais elle doit être l’initiatrice, pas vous.

 

 Vous êtes le soumis et n’existez que pour la servir à chaque fois qu’elle désire l’être. Je sais que vous avez de forts désirs de soumission et qu’ils y a de nombreuses choses en ce domaine que vous aimeriez explorer avec elle. Cela viendra ou pas le moment venu. Mais si vous canalisez votre énergie de soumission dans une servitude et un sacrifice à votre femme, vous vivrez l’épanouissement de la soumission et cela provoquera  un accroissement de sa domination. Vous avez été trop vite et lui avez montré mon site avant qu’elle ne soit prête. Alors soyez patient et savourez ce que vous avez avec elle. Vous êtes un homme béni, alors montrez-lui votre gratitude en accroissant vos efforts, en servant votre femme supérieure de la façon qu’elle apprécie et aime.


 

 

 

 

Q. En tant qu’homme je voudrais vous remercier pour votre site.

 Je suis très rassuré de voir que je ne suis pas une sorte de pervers. Après avoir lu l’essentiel de votre site, je crois que je peux à présent me concentrer sur ma soumission. Depuis des années j’ai été mené à penser qu’il y avait quelque chose de faux dans ma façon de penser. Je suis très amoureux de ma femme depuis maintenant 14 ans, et nous avons joué un peu au jeu de rôle dans la chambre à coucher. Je n’ai jamais été satisfait de si peu. Je lui ai en maintes occasions donné du plaisir oralement et je l’ai rassurée sur le fait que je refuse tout plaisir en retour.  Je ne sais si je suis à votre niveau ou à celui de certains de vos lecteurs. La plupart du temps ma femme veut que je la pénètre après lui avoir donné un orgasme. Je lui ai dit un soir où elle était fatiguée que je voulais juste faire cela pour elle. Mon but à présent est d’aller plus loin.

Je dois admettre que l’idée d’être trompé m’excite. Je crois aussi que le cerveau est l’outil sexuel le plus fort. Donc je dis que « l’idée » d’être cocu m’excite. Je ne suis pas stupide cependant, je suis marié à une femme très jolie.  Et je sais qu’il y a plein d’opportunités pour elle.  Je lui ai par le passé acheté des préservatifs pour son sac à main, et je lui ai demandé de ne pas tomber amoureuse mais d’avoir juste des relations sexuelles. Elle m’a répondu qu’elle ne pouvait pas.  Vous dites qu’il y a un côté dominant en chaque femme; ma femme a pu en jouer un peu après d’âpres luttes. Elle dit que ce n’est pas sa nature. Je devine que je demande un peu trop, j’aimerais que vous me donniez la recette magique pour que tout cela se réalise, mais je sais que cela ne peut être. J’ai entrepris de l’aider à sortir un peu et je lui ai montré votre site, mais bien sûr, tout ce qu’elle a vu était négatif à ses yeux, comme la femme qui a 3 enfants différents de 3 maris différents. Elle dit qu’elle ne pourrait jamais respecter un homme comme ça, et je suis d’accord avec elle quand elle dit qu’elle ne peut aimer quelqu’un qu’elle ne respecte pas.  Que nous suggérez-vous pour résoudre ce problème ?

  A. Alors quand votre femme mange à un buffet ou une cafétéria, mange-t-elle tout ce qu’il y a sur le menu ? Ou choisit-elle simplement ce qui lui plaît ? Je demande cela car si elle a été offensée par une histoire, elle ne devrait pas le faire pour l’ensemble de ce style de vie. Encouragez votre femme en la servant de la façon qui lui plaît. Montrez-lui le bénéfice de ce style de vie et pas les choses qui la dérangent. Ces choses-là peuvent venir ensuite mais pour la plupart des femmes, l’idée d’un servant pour ses besoins est ce qu’il y a de plus attrayant dans ce style de vie. Vous empruntez le bon chemin en faisant cela et en l’aidant pour la maison. Mais parler de l’adultère et des choses plus avancées n’est pas sage encore. Si vous lui avez montré mon site, pourquoi ne pas lui demander de lui montrer une histoire qui l’excite ? Oubliez tout ce qui vous excite vous, ou ce qui la dégoûte. Qu’elle vous montre une histoire qui l’excite et commencez à la servir de manière similaire.  Cela vous donnera une idée de la façon dont elle aime dominer et sur la façon de révéler cet instinct. Gardez à l’esprit que la vraie soumission est de servir votre femme de la façon qui lui plait. Ses besoins d’abord et vous ferez apparaître sa domination. Cela peut prendre du temps ou se manifester d’une façon que vous ne désirez pas, mais si vous désirez la servir comme elle aime être servie, alors vous trouverez qu’elle sera plus ouverte à ce style de vie. 


  Q. Cette question devrait intéresser la majorité de vos lecteurs. Je me demandais ce que peuvent être les relations de ces couples soft ou l’homme (souvent après des années) confesse à sa femme ses tendances de soumis. Visiblement la relation est fondamentalement affectée à partir de ce moment et comme vous le savez, la plupart des soumis ne prennent pas ce risque. Ma question porte sur la période après confession, quel pourcentage de femme (selon vous) sont si choquées et horrifiées qu’elle se séparent de leur mari ? En outre s'il est vrai qu'une majorité de femmes accepte "la confession" de leur mari, et ensuite apprennent à profiter de  leur nouvelle situation dominante (particulièrement en dehors de la chambre), quel est le pourcentage d’hommes regrettant de s’être confessé ? Comme il n’y a pas de retour une fois que le « génie est sorti de la bouteille » alors le rapport est incurablement affecté.

  Evidement quand un homme confesse à sa femme son désir d’être soumis, la relation sera à jamais changée. Le changement peut être mineur ou majeur. Il peut être positif ou négatif. Cela dépend des gens concernés, de la façon dont l’homme aborde le sujet avec sa femme et son ouverture d’esprit à elle. Certains couples ont des mariages si solides qu’ils peuvent discuter de tous les sujets ouvertement et honnêtement. D’autres ont des unions plus fragiles où la moindre source de discorde peut se transformer en altercation. Vous devez évaluer dans l’éducation de la femme sa vision de la société et ses croyances religieuses. Chaque facteur peut jouer un rôle dans la façon dont la femme va accepter ce genre de révélation. Un homme doit mesurer le prix et le coût avant d’essayer de faire sa confession. Pour certains, le risque en vaut la peine. Cela nécessite du courage, mais vous connaissez le vieux dicton, on n’a rien sans rien.

 Dans certains couples, l’homme confesse à sa femme ses désirs de soumission, et s’aperçoit qu’elle aime l’idée et la partage. Parfois, l’homme attend 20 ou 30 ans  pour lui dire alors qu’ils auraient pu jouir de ce style de vie depuis longtemps. Puis il y a les hommes qui jamais ne se confessent à leur femme par peur et vont voir en cachette des domina professionnelles dans le dos de leur femmes. Quel est le plus honorable ? Etre honnête avec la femme avec laquelle vous avez choisi de partager votre vie, ou le lui cacher et le faire dans son dos ?

 Y a t’il des conséquences négatives de vous ouvrir à votre femme sur vos côtés soumis ? Absolument. Je mentirais en disant que toutes les femmes acceptent cette révélation. Oui, certains mariages ont été malmenés à cause de cela, mais je pose la question à ces couples : quel type de mariage aviez-vous avant ces confessions ? Une femme préfère que son mari soit honnête avec elle ou préfère-t-elle qu’il lise de la pornographie dans son dos et aille révéler sa vraie personnalité à une autre femme ? Un homme est-il plus heureux en supprimant ses désirs de soumissions, en fantasmant sur d’autres femmes et en gardant une grande part de sa nature cachée à la femme qu’il aime ou doit-il prendre sa chance et être honnête avec lui et avec sa femme ? Je ne peux vous donner de pourcentage, car je n’en ai pas. Je peux vous dire qu’il y a beaucoup de mariages heureux à partir du jour où l’homme a eu le courage de parler de ce style de vie à sa femme. Mon point de vue est faussé car j’entends surtout parler des réussites. Les gens ont envie de m’écrire quand ce style de vie est un succès. J’entend parfois parler d’expériences négatives, mais pas si souvent.

 Les hommes que j’ai conseillés en personne ne semblent pas différents de ceux qui lisent mon site. J’encourage les hommes à initier leur femme à la domination féminine en séduisant avec attention leur nature dominante à travers une soumission et une servitude véritable. Cependant je ne les force pas à le faire car ils doivent prendre la décision de savoir s’ils sont prêts ou non à en assumer les conséquences. Certains hommes ont le courage de faire le pas, mais d’autres non. Je ne les accuse pas car certaines femmes sont de meilleures candidates que d’autres. Je crois sincèrement que toutes les  femmes peuvent être amenées à ce style de vie mais je suis aussi réaliste, certaines femmes ne s’autoriseront jamais à surmonter leur éducation et la programmation de la morale sociale qu’elles ont reçues. Un mari connaît mieux sa femme que moi. Je peux encourager un homme et lui donner la meilleure approche, mais cela doit rester leur propre décision.

Mon seul conseil pour ceux qui ont peur est celui-là : rien ne changera si vous ne tentez pas votre chance. Existe-t-il des hommes qui regrettent d’avoir initié leur femme à ce style de vie parce qu’elle les amène plus loin qu’ils ne voulaient aller ? Cela est arrivé, mais ce n’est pas généralement le cas. Je dis aux hommes de faire attention à leurs souhaits, car ils pourraient devenir réels. Si un homme franchit le cap, il doit en assumer les conséquences. Il y a de bonnes chances qu’une fois qu’une femme embrasse son coté dominant, elle veuille aussi l’avoir en dehors de la chambre. La plupart des hommes n’en sont pas gênés.  Alors que certains hommes n’aiment pas perdre totalement le contrôle, leur nature soumise aime cela, alors les gains surpassent les pertes en général. 

Je reçois régulièrement des lettres d’hommes se plaignant que leur femme fait pression sur eux, ou leur demande trop de choses et vont trop loin. Mais aussi dans presque tous les cas, dans toutes ces lettres l’homme écrit qu’il ne veut pas revenir en arrière  et qu’il est plus heureux qu’avant avec ce genre de relation. Je ne me sens pas coupable pour ces hommes que leur femme ont amenés plus loin dans la soumission qu’ils ne voulaient aller. Il y a tant d’hommes qui voudraient vivre cela. Rien n’est parfait dans la vie. Le mariage n’est pas parfait, notre carrière n’est pas parfaite, notre famille non plus. Nous avons des bons et des mauvais jours dans tous ces domaines. La domination féminine est identique. Si un homme rassemble son courage pour initier sa femme à ce style de vie, alors il devrait le faire pour vivre cette vie. Il doit se rendre réellement à son autorité pour récolter les vrais avantages de la soumission.

 


RETOUR

      

Par LO - Publié dans : Débuter
Voir les 0 commentaires
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés