Articles Récents

Afin de permettre une navigation facile, utilisez les liens directement sur les RUBRIQUES du sommaire.

 

Si vous voulez nous poser des questions, ou nous faire part d'expériences vécues, faites nous un email à : mon_univers_4@hotmail.com

CERCLES de FEMMES

CERCLES de FEMMES Dominantes.

Afin de permettre aux Femmes de se retrouver périodiquement entre amies dominantes, un premier cercle existe dans la Région Parisienne.

Le projet se matérialise, voir ici.

Si vous désirez en creer dans d'autres régions, n'hésitez pas à nous le faire savoir, nous en ferons ici, la publicité pour vous aider à vous retrouver entre dominatrices.

Mercredi 8 octobre 3 08 /10 /Oct 05:18
JBC.
Envoyé lun. 25/05/09 17:37
Bonjour,


Je n'ai jamais pensé à la D&S jusqu'il y a peu de temps car, sans être un "macho" et je crois pouvoir dire que j'en suis très loin, cela ne faisait pas partie de mes fantasmes.
Par contre, j'ai, depuis longtemps, celui d'avoir à mes côtés une femme qui ait des expériences amoureuses avec d'autres hommes sans me le cacher.
J'ai la chance d'avoir rencontré une femme qui, je le crois, a envie de vivre ce genre d'expérience.
Nous n'avons eu aucune relation sexuelle jusqu'alors.

Depuis un certain temps, j'ai cru comprendre que cette femme (d'origine africaine), qui n'aime pas se laisser imposer quoique ce soit, a une sorte de "compte à régler" avec les hommes qui, jusqu'à
aujourd'hui, ont voulu s'imposer.
Il y a peu de temps, une voyante que je consulte régulièrement m'a dit que cette femme, au cas où elle irait avec d'autres hommes, imposerait ce qui lui conviendrait et qu'elle voyait même menottes et
fouet car elle souhaiterait faire "payer" à ses partenaires de passage une certaine rancœur vis-à-vis des hommes.
Cela m'a paru extrême par rapport à la personne que je connais.

Puis, certains souvenirs me sont revenus tels que :
- lorsqu'elle elle m'a raconté qu'elle avait fait l'amour avec un français il y a des années et qu'elle avait aimé qu'il la lèche partout, y compris les pieds ;
- lorsqu'elle m'a dit que, lorsque nous ferions l'amour, elle me pincerait et me mordrait ;
- lorsque, la semaine dernière, elle m'a demandé de lui remettre une attache de chaussure en pleine rue.

Alors, ma question est la suivante :
une femme qui semble être très loin d'être dominatrice, peut-elle avoir cela en elle sans s'en rendre compte et le découvrir soudainement ?
Et, dans un tel cas, comment peut-elle vivre ce choc ?
Cordialement.
JB Cabot

 


 

REPONSE MS DANA

 


C’est une question que j’imagine beaucoup d’homme peuvent se poser. Mon opinion, même si elle n’est pas neutre est que la majorité des femmes ont l’instinct de domination en elle.

Instinct plus ou moins profondément enterré en raison de l’éducation et de la vie antérieur. Mais nous avons toute en nous une partie de dominante.

 

Seulement cela ne veut pas dire que l’élément déclencheur, à savoir la plupart du temps un homme, saura déterrer cet aspect de nous. Il faut qu’il s’y prenne bien, malgré toute l’attirance que nous pouvons avoir pour certain, et tout ce que nous sommes prêtes à faire pour l’avoir à nous.

 

C’est là souvent l’origine des échecs. Car il peut y avoir une grande différence dans ce que pour une femme et un homme dominer et se soumettre veut dire.

Souvent les hommes ont des pulsions et des images très fortes, et avant que nous puissions les comprendre et s’en saisir il faut bien des années.

 

Il est vrai que parfois quand nous recommençons une vie, et que nous avons eut une ou des expériences négative avec les hommes vanilles, nous avons quelque part envie de faire payer à ces messieurs ce qu’ils sont.

C’est pour cela que ce n’est que souvent qu’à partir de la quarantaine que les femmes comprennent mieux la domination. Et deviennent plus facilement dominatrice.

 

Pour le reste, votre amie, je ne la connais pas. Et c’est à travers vos mots et  désirs transposés que je dois me faire une opinion.

Ce que je sais, c’est que certaines d’entre nous ne sont pas et ne serons jamais dominante, quelque soit les fantasmes que vous pouvez imaginez à partir de leurs paroles.

 

Ms Dana

 

RETOUR SITE

Par LO
Voir les 0 commentaires
Mardi 1 janvier 2 01 /01 /Jan 18:26

De :

a.einst

Envoyé :

lun. 12/03/12 21:49

 

 

 

 

Maîtresse Dana,

Je vous écris sur ordre de mon épouse et nouvelle Maîtresse. J'ai 32 ans, je suis marié et ai trois enfants. Depuis bien des année, j'ai plus ou moins refoulé mes envies de relation D/S. Mais depuis quelques temps, celles-ci m'ont rattrapée. Surtout quand j'ai rencontré mon épouse qui a un caractère naturellement dominateur.

Plus les années passent et plus je l'aime. Elle s'est trop souvent sacrifiée pour moi. Ne s'offrant jamais grand chose pour elle-même et cela par amour. Nous avons traversé des moments dangereux pour notre couple à cause de nos familles. Les problèmes financiers s'y ajoutant, je n'ai pas pu la gâté comme elle le mérite. Nous sommes toujours ensemble malgré tous et plus fort que jamais. Mais comme vous le dites "refoulez une envie et elle ressort plus tard". Pour moi elle est ressortie et m'a fait me sentir mal dans ma peau. Au final, j'ai fait des recherches sur ce qui me paraissait un problème d'identité qui me poursuivait. Je suis tombé sur votre site par hasard et ai accroché tout de suite quant à votre philosophie de la vie et de la place de l'homme envers la femme.

Etant clair sur mes envies et mon identité grâce à cela, il ne me restait plus qu'à tout avouer à ma femme. Mais j'avais peur d'un rejet. C'est ainsi que je me suis décidé malgré tout de lui écrire une longue lettre de 4 pages recto verso ce 08 mars 2012 pour la journée international de la femme. Mais ma femme me connaît et est très intuitive. Elle a tout de suite su que depuis deux semaines quelque chose n'allait pas chez moi. Et naturellement de part son caractère, ma femme m'a soumis à lui dire de vive voix refusant dans un premiers temps ma lettre. Elle savait déjà un peu mes tendances mais je ne m'étais jamais mis à nu comme cela. Elle m'a demandé: "Que veux-tu en clair?". Je lui ai répondu :"Je ne veux plus être un être libre. Je veux être ta propriété et perdre tous mes droits. T'obéir et te servir." Là, elle a éclaté de rire et m'a dit qu'elle avait déjà trois longueurs d'avance sur moi. Qu'elle me connaissait mieux que moi-même. Que pour mes 32 ans un tatouage de propriété était prévu. Je ne fus que soulagé d'avoir tout dit et d'entendre sa réaction.

Elle attendait simplement que je me décide et cela sans me forcer. C'est ainsi que symboliquement pour assouvir mon identité et les désirs de ma femme, j'ai perdu tous mes droits et ma liberté pour la journée internationale de la femme. Je serai tatoué très prochainement à la cheville. Ma Maîtresse le sera également à un autre endroit.

Des règles ont été établies par Maîtresse quant à la préservation de l'innocence de nos enfants et de mon autorité sur eux. Pour l'entourage également rien ne changer. Quant à ma vie professionnelle, elle ne se mélangera par à ma vie privée non plus évidemment.

J'exerce moi-même une autorité sur autrui et ai un métier à risques. Les deux façons de vivre m'offrent un formidable équilibre. Tout ceci pour vous remercier pour votre site et la psychologie que vous offrez. Maîtresse y puise surement des idées.

Nous n'en sommes qu'au début mais où que je dorme selon la volonté de Maîtresse, je m'endors enfin calme et serein depuis longtemps. Quelles créatures fascinantes et compréhensives sont les femmes.

Je ne vis plus que pour servir la mienne et assouvir au maximum ses désirs et faire en sorte que nous nous épanouissions tous les deux.

Elle m'a donc ordonné de vous écrire car je lui avait dit que j'avais été tenté de le faire avant de tout avouer afin de vous demander des conseils. Mais j'avais peur d'un geste irrespectueux pour notre couple. Elle pense donc cela nécessaire pour moi de le faire. J'ai obéis, c'est chose faites.

Je finirai en disant que j'ai perdu tant de temps à me décider. Ce temps de réflexion était peut-être nécessaire?

Maintenant, je sais où est a place et n'en suis que plus heureux encore.

Merci

Le soumis de mars

 

barre3.jpg 

 

 

REPONSE DE MS.DANA

 

 

Merci Albert.

 

C’est sûr, et je vous remercie de le souligner, mon site est aussi fait pour permettre aux hommes un peu perdu dans leurs émotions, de mieux se comprendre eux même, de mieux s’accepter tel que la vie les a fait.

C’est donc ensuite bien plus facile pour eux, de communiquer vers leur compagne en ayant les idées plus claires. Plus facile d’exprimer ses besoins, d’expliquer ce qui pourrait être et donc d’emporter un premier accord.

 

Je suis ravie de voir qu’encore une fois l’intuition féminine a permit à votre maitresse de vous connaître mieux que vous même, et n’en suis pas étonnée. Cela vous devriez le  garder à l’esprit dans le futur, lors de vos « crises » qui ne manqueront pas de se produire, comme toutes celles qui se produisent quand le soumis avance dans son éducation, avant qu’il ne finisse par vraiment comprendre son statut et à l’accepter finalement.

 

Vous êtes dans une phase initiale de découverte, d’excitation mentale. D’autres phases suivront, où il vous faudra montrer votre abnégation, et découvrir ce qu’est la soumission telle que l’attendent les femmes.

 

Mais félicitation à votre compagne et à vous même. Vous êtes en train de tourner une page fondamentale de votre vie, et si vous vous y prenez bien, de vous construire votre bonheur futur.

 

Ms.Danaandy.gifRETOUR

Par LO
Voir les 0 commentaires
Mercredi 5 avril 3 05 /04 /Avr 17:45

De : betty stadelmann 17/12/07

 

 

Bonjour Dana et Lo,

 

Bravo, votre site est vraiment très intéressant! Merci pour vos réponses tellement naturelles, précises et honnêtes. Je suis tombée par hasard sur votre site.
 

Je suis avec un homme très soumis depuis 10 ans, nous pratiquons les jeux depuis 5 ans. Malheureusement je n'avance pas dans son dressage. Les idées me manquent et ma sévérité n'est pas assez affirmée-

Il a connu une personne qui l’a initié, et il souhaiterait que je le traite comme mon esclave.

Je suis de nature dominante, le fait de le dominer m'excite, mais je n'arrive pas à le dresser comme je le voudrai. Il est 12 ans mon ainé et son expérience me rend incertaine. J’ai l'impression de ne jamais être à la hauteur!

 

Pourriez vous me conseiller et me donner quelques idées pour mieux le dresser.

 

PS: il est rare que je visite des sites traitant de ce sujet, la plupart sont à vue professionnelle, mais vos réponses, écrites avec autant de passion m'ont inciter à vous écrire. merci

 

Lady Betty

 

 

Réponse Ms.Dana :

 

Alors Betty.

 

Certes la domination est souvent plus simple avec l’âge et l’expérience, mais il n’y à pas que cela vous concernant. A vous lire j’ai le sentiment que ce n’est pas trop un manque d’idées votre vrai souci, mais plutôt autre chose.

 

J’ai l’intuition que vous n’avez pas encore en votre esprit voir dans le sien, réellement pris le ‘pouvoir’.

Pourquoi ?

Je vous comprends tout à fait, car le prendre avec un soumis ayant une grande expérience est bien plus délicat. Tout au moins dans l’esprit de la dominante moins expérimenté. Mais c’est un challenge d’autant plus intéressant, et rassurez vous, vous y parviendrez.

 

Pour cela il vous faut déjà deux choses :

 

1- Prendre confiance en vous :

 

Vous dites que votre ‘sévérité n’est pas assez affirmée’, que vous avez l’impression de ‘ne pas être à la hauteur’, etc.

Prenez conscience que la soumission est SON besoin ; Que s’il veut vivre la soumission, il va devoir apprendre à mettre un mouchoir sur ses « critiques » et réaliser qu'il a une chance incroyable d’avoir une femme qui le domine et désire le dominer plus encore.

Vous, vous avez l’intelligence de le faire, alors qu'il vous laisse faire et qu'il arrête de vous parler de votre domination. Car c’est lui qui vous fait douter soit par ses remarques, soit par ses demandes, soit par son comportement.

Vous dominer comme il vous plait, vous le faite avant tout pour vous, et lui n’est et ne restera qu'un soumis. Gardez bien cela à l’esprit ; Vous avez le pouvoir, il n’est rien.

Il est en dessous de vous, inférieur, et qu'il soit expérimenté ou pas ne compte pas surtout s’il est incapable de vous soutenir dans votre progression et qu'il créer de telles doutes en vous. Car vos doutes sont le résultat de ses propres carences ; qu'’elles soient de l’impatience ou de l’expression de besoin égoïstes.

Donc dans votre esprit, apprenez le à le voir comme un être inférieur, un simple serviteur, et imposer lui le silence vous concernant.

Faites le si besoin, faire des tâches humiliantes, rabaissez le à la moindre occasion, et pourquoi ne pas suggérer non seulement de lui donner un nom correspondant à son statut, mais aussi de l’obliger à finir toutes ces phrases par Ms Betty. Vous devez créer une ‘barrière’ psychologique entre vous, pour marquer systématiquement son état d’infériorité.

Votre confiance sera à l’image de la place que vous prendrez comme REINE dans votre tête et de celle que vous lui attribuerez.

C’est une méthode qui allie l’autosuggestion, à des actes concrets et qui devrait vous aider à vous faire prendre confiance dans votre place de dirigeante absolue. 

 

2- Que votre soumis se soumette vraiment :

 

Je ne dis pas cela par hasard, car votre lettre me laisse à penser que vous avez du parler avec lui, ou / et qu'il vous a finalement déstabilisé d’une manière ou d’une autre sur votre savoir de dominante et votre propre capacité à le faire.

Car c’est là le fond du problème. Votre soumis doit être un «souminateur ». Ils sont très malins et subtils les souminateurs. Ils manipulent très bien pour arriver à leur fin. Et une femme qui domine son compagnon depuis 5 ans et ressent un manque de confiance en elle, c’est une situation qui ressemble étrangement à l’intervention d’un soumis qui domine sa maitresse. Il ne s’en rend pas compte, veut peut être bien faire et vous aider, mais il se désert et vous gêne.

Alors, il faut lui faire prendre conscience, qu'il a un ENORME travail à faire sur lui même, qu'il doit se soumettre et arrêter de parler de D&s pour ce concentrer sur son service et son adoration. Apprendre à simplement faire ce que vous voulez et comme et quand vous le voulez.

Il doit comprendre que s’il veut en plus devenir esclave, il doit déjà se soumettre mieux et réellement. C’est à dire vous laisser décider et tout diriger et surtout s’occuper de tous vos désirs et besoins. Apres il méritera que vous lui ôtiez petit à petit ses libertés jusqu’à le rendre esclave. Cela prendra beaucoup de temps et ce sera d’autant plus long qu'il ne se soumettra pas plus vite.

Mais il ne perdra ses libertés qu'à mesure que vous prendrez confiance en votre place et votre pouvoir sur lui. S’il ne réussis pas par sa soumission à vous faire prendre conscience que réellement vous êtes sa reine et sa maitresse, et que de ce fait vous lui êtes bien supérieure, alors il ne méritera pas de devenir votre esclave, et ne le pourra pas. On ne devient pas esclave d’une maitresse qui doute d’elle, car elle n’a pas les moyens de vous faire devenir esclave.

Voir votre soumis pour ce qu'’il est, tout simplement un homme qui rampe à vos pieds, un simple serviteur, et faire taire ce soumis quand il veut vous influencer, vous permettra de reprendre confiance en vous. Vous détenez le pouvoir, utilisez le ainsi.
 

Si cela ne suffit pas, j’ai une suggestion. Dure certes mais efficace si elle est bien faite.

Créer un choc psychologique.

Attachez le solidement un soir mettez-lui un solide bâillon, et battez-le à ses limites, et même un peu au delà. Faites le pendant une demie heure ou une heure, en vous accordant des temps de pose. Soyez très dure.

Ne vous laissez pas piéger par ses cris et ses demandes de pitié, vous ressentirez bien quand il sera vraiment maté. 

Les conséquences seront immédiates et visibles : Vous verrez que paradoxalement il se mettra à vous adorer, et à être beaucoup plus docile et heureux et apprendra la peur. Peur de revivre cela si jamais vous vous apercevez qu'’il continue à vouloir vous influencer.

Je suis consciente que ce n'est pas aisé pour une novice, mais votre soumis lui en aurait besoin.

 

Faites cela quelques fois dans l’année, et vous aurez ainsi le sentiment de pouvoir qui vous manque, issu de la peur d’être ainsi battu encore, peur qui doit l’aider lui à se soumettre, car il semblerait qu'il ai besoin de cela.

Je sais cela peut paraître un traitement de choc, mais il me semble que c’est cela dont il aurait besoin.

 

Pour les idées, vous en avez sur le site, sur le forum et tout plein dans les « procédures » d’Elise Sutton qui en fourmillent.

 

Je vous souhaite le meilleur à tous les deux.

alyssa.gif


Par LO - Publié dans : Débuter
Voir les 0 commentaires
Mercredi 5 avril 3 05 /04 /Avr 17:33
De Francoice .C : Le 14/12/07 23:56
 

Bonsoir,
 

je vous écris car mon compagnon et moi-même avons décidé de jouer au jeu de la soumission. Lui, le soumis. Cette idée m'emballe énormément et rencontre ses envies profondes. Le problème est que nous avons énormément d'amour l'un pour l'autre et nous n'arrivons pas à switcher complètement. La dernière fois que nous avons essayé, j'étais bien dans mon rôle de domination mais lui s'est mis à rire au bout d'une demi heure alors qu'il adore la sensation de soumission. Cela m'a un peu refroidie et pourtant l'envie de le soumettre m'excite énormément et je veux recommencer mais je ne sais pas comment réagir si la même situation se reproduit. Pouvez-vous m'aider apporter une réponse à cette question. Merci à bientôt

 
 
Réponse Ms.Dana :
 

Il faut certes apprendre. Et le ‘jeu’ est une excellente façon de le faire. Comprenez que son rire à lui était un moyen de défense de son ego. Et qu'il s’est sentit peut être gêné ou pas encore prêt à se laisser aller à la soumission réelle.

 
Il faut y aller par petit pas.
 

Vous avez au tout début d’une relation de D&s une arme puissante qui est celle de vos charmes féminins. Vous pouvez en jouer et les ‘monnayer’ contre plus de docilité et une attitude plus humble.

Ce qui vous donnera plus de sureté en vous car il ne pourra que se soumettre s’il veut pouvoir avoir vos grâces.

 

Après, vous saurez dons si vous voulez aller au-delà des jeux que pratique presque tous les couples. Vous voudrez peut être découvrir et pourquoi pas vivre la domination. Je ne peux que vous y encourager, mais n’oubliez jamais que cette démarche, même s’il est n’est plus un jeu, doit être consensuelle.

 

Si vous voulez aller plus vite alors utiliser des liens et un bâillon. Attacher le et bâillonner le, avant que de sévir. Là qu'il rit ou pas, il ne pourra se libérer et il finira par se soumettre et ne plus en rire.

 

Ce qui me fait plaisir c’est que vous vous soyez senti bien dans votre rôle de dominante. Découvrez ce monde, apprenez-lui chaque fois à vous servir mieux et en plus de choses. Apprenez-lui à vous faire plaisir, et s’il commet des erreurs, vous aurez alors l’occasion d’aller un peu plus loin que le jeu, vers une domination réelle. Et vous verrez, il est plus que probable qu’il adore cela, et vous aussi Françoise.

Par LO - Publié dans : La compréhension
Voir les 0 commentaires
Mercredi 5 avril 3 05 /04 /Avr 09:36
De Ms.Ariciaa : 19/10/07
 

Je suis une jeune dominatrice de 23 ans. Je suis novice car j’ai débuté depuis avril. Je le suis devenu un peu par hasard même si je ne te cache pas que j’y ai pensé maintes fois mais pour moi ce n’était qu’une idée, une envie mais qui était tout à fait irréalisable car on humilie, on rabaisse l’autre et pour moi un homme ne pouvait pas se contraindre et vouloir ça. Puis voilà je l’ai réalisé et j’ai adoré.

Ce pouvoir qu’on a, cette possession de l’autre, nos moindres désirs et envies sont exécutés, nos ordres sont respectés. Ca me fait super bizarre de penser qu’un homme peut aimer être esclave mais bon vu que je n’y vois que de bons points je profite à 100 % de mon statut de dominatrice. Surtout plus je fais d’homme et plus je prend d’assurance. Je me suis occupé pour le moment que 3 hommes et ce week end normalement d’un 4ème.

 La semaine prochaine je devrais m’occuper à nouveau d’un homme dont je m’étais déjà occupé et à qui j’ai fait découvrir ça et qui a adoré. Pareil je suis trop étonné qu’il aime ça mais tant mieux. Car il est grand, beau, à des yeux et donc un regard carrément envoûtant, à un corps magnifique avec de belles fesses à croquer (ce que j’ai fait d’ailleurs lol), est intelligent enfin énormément de qualités et voilà qu’il se soumet à moi totalement. J’en reviens toujours pas enfin bon et plus il obéit aux doigts et à l’œil.

Voilà je parle, je parle mais il est que d’échanger nos points de vue sur la domination c’est dur pour l’instant j’ai trouve personne qui me comprenne. Alors j’aimerais en discuté avec toi, voir ta façon et manière d’agir, échanger nos expériences... Voilà

Voilà j’attend de tes nouvelles et je te souhaite une bonne aprem.
 
 Maîtresse A.
 
 
Réponse Ms.Dana :
 

Ariciia. Ta lettre date du mois d’octobre et depuis tu as pu déjà dialoguer avec d’autres dominantes sur le forum. Je suis certaine que cela à pu te permettre d’apprendre un peu l’esprit de la domination. Tout comme les échanges que tu as du avoir avec les soumis présents sur le chat du forum.

 

Pour toi, je dirai que c’est une chance formidable de débuter si tôt et d’y trouver du plaisir. Tu verras ce chemin que tu te proposes de suivre te donnera d’immenses bonheurs et surtout une vie de rêve que bien des femmes pourraient t’envier.

Mais tu n’en es pas là, et pour le moment tu découvre. Le plus dur au départ est finalement de ne pas se sentir seule, mais ça à mon sens tu ne l’es déjà plus, LO t’ayant transmis des emails de dominantes de ta région et puis le forum. Tu verras que tu finiras par trouver des amies proches avec qui tu pourras partager.

Reste pour toi à trouver un soumis.

Et paradoxalement ce n’est pas le plus facile. Oh certes ils sont légion sur le net, mais tu vas vite t’apercevoir que parmi eux 90% sont des fantasmeurs, qui te poserons des lapins. Pour les autres, il te faudra en rencontrer beaucoup avant d’en trouver un qui correspond à un homme avec qui tu pourrais construire.

Tu verras de plus, que même si ce soumis à bien des choses pour te plaire, il est fort probable qu'il voudra t’influencer pour que tu le domines comme cela lui plait à lui. Car bien peu de soumis ont comprit que la vraie soumission c’est de faire ce que veux la Maitresse, et non pas faire faire à la Maitresse ce qu'’ils veulent eux.

Alors prends ton temps. Prends plaisir, amuses toi, tentes, essayes, dialogues … bref vie un peu tout.

J’aimerai bien pouvoir te rencontrer, mais tu sais moi aussi j’ai une vie très pleine et je suis particulièrement sollicitée. Alors patience là encore, on ne sait jamais.

Oui au fait, bravo pour ton blog Ariciia, il est très bien, car si peu de jeune dominante font une blog racontant les impressions de leurs découvertes dans ce mode de vie.

 
Amicalement.
 
Ms.Dana

Par LO - Publié dans : La compréhension
Voir les 0 commentaires
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés