Articles Récents

Afin de permettre une navigation facile, utilisez les liens directement sur les RUBRIQUES du sommaire.

 

Si vous voulez nous poser des questions, ou nous faire part d'expériences vécues, faites nous un email à : mon_univers_4@hotmail.com

CERCLES de FEMMES

CERCLES de FEMMES Dominantes.

Afin de permettre aux Femmes de se retrouver périodiquement entre amies dominantes, un premier cercle existe dans la Région Parisienne.

Le projet se matérialise, voir ici.

Si vous désirez en creer dans d'autres régions, n'hésitez pas à nous le faire savoir, nous en ferons ici, la publicité pour vous aider à vous retrouver entre dominatrices.

Vendredi 10 octobre 5 10 /10 /Oct 18:02

Petits conseils de Maitresse Dana :

Vous verrez qu'en avançant dans cet univers, de nombreuses 'portes', de nouvelles libertées et possibilités se présenteront à vous.

Viendra un moment où il faudra au moins les ouvrir pour savoir si elles vous plaisent.

Quitte à les refermer ensuite.
Mais on a qu'une vie.

Posons nos principes de cotés un moment et voyons un peu ce qui se fait, et peu rendre heureux une femme dans une relation de dominante à soumis.


LETTRE DE MS DANA A SES LECTRICES et LECTEURS.

 

 

Voilà des années que je domine et que je vis la vie Ds au quotidien.

 

Tout comme vous j'ai découvert ce monde via les judicieux conseils d'Elise Sutton, j'ai fais des erreurs parfois, mais toujours j'ai continué mes découvertes.

J'ai ouvert un Cercle en region parisienne, j'ai ouvert le Forum de la Suprématie Féminine et rencontré beaucoup de dominatrices et de couples et bien sur ai eu mon lot de soumis.

Des moments vécus parfois superbes d'autres fois mitigés.

 

Pourtant, à mon grand étonnement je me suis heurtée même avec des gens pratiquant la Ds à une certaine intolérance. Oh bien sur en tant que MS Dana j'ai eu le droit à un grand respect, mais j'ai bien sentis que les portes que je tentais d'ouvrir provoquaient parfois de réels incompréhensions.

 

Or je peux le dire sans honte, je ne suis pas la première à avoir vécu la Ds, mais une des première à avoir tenté de la faire partager aux autres femmes et cela je crois avec une certaine reussite. Mon blog après 5 ans a toujours énormement de visiteurs, tout comme mon forum qui lui aussi à fait des émules. Des Cercles se sont ouvert en alsace et dans l'ouest. Je n'ai pas à rougir de mon travail, je crois avoir apporté ma pierre à l'évolution de la place des femmes dans le couple et permis à beaucoup de ceux-ci de vivre plus heureux.

 

Pourtant, quand j'ai parlé des amants, on m'a presque traité d'hérétique. Quand j'ai ouvert le débat sur la gynarchie on a crié au scandale et quand j'ai voulu faire participer les soumises et leur maitrse pour partager leur expériences je me suis heurtée à un mur.

 

Alors sachez que même pour moi il n'est pas si facile de ne pas recevoir de "leçons" de bien pensant. Car même dans le domaine de la Ds qui devrait être plus que tout autre fait de personnes ouvertes et tolérantes, il y a aussi des tabous qui s'installent. Comme s'il y avait une façon "orthodoxe" de faire.

Je suis contre ces blocages, et pour la LIBERTE de chaque femme de mener sa vie comme elle l'entend. Finis le carquant d'antan des couples de nos parents où les femmes étaient soumises à la maison, alors pourquoi replonger dans une autre prison qui m'obligerait à garder une ligne que d'autres définissent pour moi.

 

J'ai donc pris un amant, et à présent j'ai décider d'explorer un nouveau domaine, celui de la gynarchie.

Je suis encore novice en cette façon de vivre, mais tant pis, je serai comme Lo mon soumis le dit, "exploratrice" et j'espère ouvrir une nouvelle porte pour d'autres femmes qui m'aideront à DRESSAGE lever ce tabou.

 

Gynarchique non pas dans le sens littéraire ou saphique du terme, pas dans l'approche politique d'un monde d'homme asservit, mais gynarchique dans ma relation avec mon soumis. Je vais explorer ce monde là et tenter de construire une nouvelle approche du couple afin que ceux qui vivent déja celà ne se sentent plus seuls et qu'on puisse aussi en parler et le vivre.

 

Souhaitez moi bonne chance.

 

Ms Dana.

 

barre3.jpg

Aller plus loin

UN AUTRE SOUMIS, et un AMANT ?

 

De : franck L

Envoyé : dim. 08/06/08

 

Bonjour!

 

J'ai lu attentivement votre site et je suis admiratif de la façon dont il est écrit. Il est vraiment parfait pour conseiller les couples qui vivent une relation D&S.

 

Je suis marié avec mon épouse et maitresse adorée depuis 5 ans. Elle m'a toujours dominé et je n'ai jamais eu d'autre ambition que d'être un parfait esclave pour elle. Il n'y a jamais eu de malentendu entre nous. J'ai reconnu sa supériorité naturelle et celle des femmes sur les hommes en général des les premiers mois de notre relation. Elle dirige et ordonne et moi je suis soumis et j'obéis. En fait il n'en a jamais été autrement entre nous.

Elle est une femme extrêmement belle et féminine, qui fait se retourner les hommes dans la rue mais elle dégage aussi un énorme charisme et intimide naturellement les hommes qui l'entourent, moi compris. Elle a toujours été dominatrice depuis les jeux de la plus tendre enfance et même dans la vie professionnelle, bien que dans un milieu très masculin, elle occupe une position d'autorité et de décision. Très difficile de lui tenir tète, je dirais même impossible. Selon ses collègues elle n'a aucune difficulté à se faire obéir. 

 

Nous sommes très heureux de ce mode de vie. Je fais toutes les taches ménagères et je la sers du mieux que je peux, tout en admirant sa beauté et sa force de caractère.

 

Seulement depuis quelques semaines elle envisage de prendre un autre soumis. Je suis très perplexe devant cela, mais jusqu'a présent je n'ai pas osé l'affronter car elle sait me remettre à ma place en un seul geste ou quelques mots; Il s'agit d'un homme que nous connaissons depuis quelques mois, très poli et courtois, et même assez sympathique. Il a de lui même déclaré à ma femme en mon absence qu'il voulait se soumettre à elle et devenir son esclave; elle m'a même dit qu'il s était agenouillé et lui avait baisé les pieds.

 

Ma femme ne lui a jamais rien demandé. Il s'est soumis de lui-même. Ma femme hésite et ne sait pas trop si elle donnera suite à cela. Mais elle est extrêmement séduite par l'idée. Un soir en souriant elle disait qu'elle pourrait en prendre un troisième ensuite et constituer un harem d'hommes à son service.

 

Je ne sait pas si elle plaisante ou si elle est sérieuse. J'ai bien tenté de la raisonner mais elle m'a brusquement remis à ma place en me disant "parce que maintenant tu vas me dire ce que je dois faire? Tu ferais mieux de t'écraser comme tu le fais d'habitude. C'est moi qui prends les décisions ici! "

Bien sur j'ai répondu que je m'adapterai à ce qu'elle choisira mais je suis inquiet de ce qu'elle va décider.  Que dois-je faire?

Me rebeller, lui désobéir ? Je ne crois pas en être capable. Je suis un peu perdu, face à elle je me sens tout petit. Pouvez vous me conseiller?  Cordialement.  Franck.

 



Réponse Ms.Dana :

 

Vous adorez votre femme. Vous lui êtes soumis. Vous n'avez pas le choix et dans le fond je soupçonne même quelque part que cette situation nouvelle ne vous déplairait pas totalement.

Elle a tout à fait le droit d'avoir un autre soumis, voir un autre esclave. Rien ne lui est interdit du moment qu'elle le fait pour construire votre relation. Bien sur chaque relation est différente, et certaines dominantes ne désirent pas d'autre soumis. Mais votre femme a comprit toute la liberté que lui donne son pouvoir et je trouve personnellement qu'elle a totalement raison. On a qu'une vie, il faut la vivre pleinement.

 

Vous vous êtes donné à elle, elle a prit le pouvoir et se doit de vous garder et protéger avec une certaine affection. Au delà de cela elle peut tout, et je ne vois pas, si cela lui fait plaisir où est le mal bien au contraire. Car en plus de son propre plaisir il se pourrait que vous ayez vous a ressentir un surcroit de soumission et de crainte, ce qui vous poussera à toujours plus l'adorer et lui plaire.

Donc que du positif pour le couple et du plaisir pour elle.

 

RETOUR SITE
RETOUR FORUM

Par LO
Voir les 0 commentaires
Vendredi 10 octobre 5 10 /10 /Oct 06:30


 
Voilà des années que je domine et que je vis la vie Ds au quotidien.
 
Tout comme vous j'ai découvert ce monde via les judicieux conseils d'Elise Sutton, j'ai fais des erreurs parfois, mais toujours j'ai continué mes découvertes.
J'ai ouvert un Cercle en region parisienne, j'ai ouvert le Forum de la Suprématie Féminine et rencontré beaucoup de dominatrices et de couples et bien sur ai eu mon lot de soumis.
Des moments vécus parfois superbes d'autres fois mitigés.
 
Pourtant, à mon grand étonnement je me suis heurtée même avec des gens pratiquant la Ds à une certaine intolérance. Oh bien sur en tant que MS Dana j'ai eu le droit à un grand respect, mais j'ai bien sentis que les portes que je tentais d'ouvrir provoquaient parfois de réels incompréhensions.
 
Or je peux le dire sans honte, je ne suis pas la première à avoir vécu la Ds, mais une des première à avoir tenté de la faire partager aux autres femmes et cela je crois avec une certaine reussite. Mon blog après 5 ans a toujours énormement de visiteurs, tout comme mon forum qui lui aussi à fait des émules. Des Cercles se sont ouvert en alsace et dans l'ouest. Je n'ai pas à rougir de mon travail, je crois avoir apporté ma pierre à l'évolution de la place des femmes dans le couple et permis à beaucoup de ceux-ci de vivre plus heureux.
 
Pourtant, quand j'ai parlé des amants, on m'a presque traité d'hérétique. Quand j'ai ouvert le débat sur la gynarchie on a crié au scandale et quand j'ai voulu faire participer les soumises et leur maitrse pour partager leur expériences je me suis heurtée à un mur.
 
Alors sachez que même pour moi il n'est pas si facile de ne pas recevoir de "leçons" de bien pensant. Car même dans le domaine de la Ds qui devrait être plus que tout autre fait de personnes ouvertes et tolérantes, il y a aussi des tabous qui s'installent. Comme s'il y avait une façon "orthodoxe" de faire.
Je suis contre ces blocages, et pour la LIBERTE de chaque femme de mener sa vie comme elle l'entend. Finis le carquant d'antan des couples de nos parents où les femmes étaient soumises à la maison, alors pourquoi replonger dans une autre prison qui m'obligerait à garder une ligne que d'autres définissent pour moi.
 
J'ai donc pris un amant, et à présent j'ai décider d'explorer un nouveau domaine, celui de la gynarchie.
Je suis encore novice en cette façon de vivre, mais tant pis, je serai comme Lo mon soumis le dit, "exploratrice" et j'espère ouvrir une nouvelle porte pour DRESSAGE d'autres femmes qui m'aideront à lever ce tabou.
 
Gynarchique non pas dans le sens littéraire ou saphique du terme, pas dans l'approche politique d'un monde d'homme asservit, mais gynarchique dans ma relation avec mon soumis. Je vais explorer ce monde là et tenter de construire une nouvelle approche du couple afin que ceux qui vivent déja celà ne se sentent plus seuls et qu'on puisse aussi en parler et le vivre.
 
Souhaitez moi bonne chance.
 
Ms Dana. 

ombre.jpg

 

RETOUR

Par LO
Voir les 0 commentaires
Vendredi 10 octobre 5 10 /10 /Oct 06:28
From: morticia
Date: Sun, 7 Dec 2008

 

Bonjour Maîtresse Dana

 

Après diverses expériences relationnelles et sexuelles (j'ai 47 ans). J'ai réussi à assouvir pas mal de mes fantasmes tels que : boîte d'échangisme et couples en privé, coucher avec un inconnu croisé dans un magasin, me faire payer, des jeunes, des vieux, une femme, ma soumission ...

Depuis quelques mois j'ai eu la révélation de mon aspiration de Domina. Je suis très épanouie grâce à mon soumis. J'avance doucement dans cette relation qui nous convient car nous sommes novices tous les deux. Même si lui avait eu quelques expériences auparavant.

Maintenant, j'aimerais aller plus loin dans mon cheminement. De la réalisation de quelques uns de mes fantasmes, certains m'ont particulièrement plu et apporté un tourbillon de sensations. Depuis des mois je me plonge dans votre site, vous me guidez ; c'est pourquoi j'aimerais votre avis :

 

  • j'ai envie d'organiser des séances avec plusieurs soumis. A savoir mise en scène d'un homme et d'une femme soumise ou deux hommes. Cela m'a toujours beaucoup excité de voir des personnes ensembles ou de m'exhiber pendant qu'un/e regarde.

  • Me faire payer. Ce que j'ai ressenti lorsque je me suis fais payer par cet homme pour avoir la faveur de mon corps est un plaisir indescriptible de jouissance au plus profond de moi. Je n'avais même pas eu d'orgasme mais ce que je ressentais en partant, était encore meilleur.

 

Par avance je vous remercie de toute l'attention que vous porterez mon courrier.


Maîtresse Isabelle

 

 

REPONSE MS DANA  :

 

 

Bonjour Isabelle.
 
Merci de votre gentille lettre, car je cherche avant tout à ouvrir les portes aux autres femmes, mais aussi merçi pour nous faire part de votre vie si ouvertement.
 
Il n'est pas évident de parler de soit, et de dire qu'on a eut une vie sexuelle très variée, et riche. C'est prêter le flanc à la critique, car tout le monde ne peut comprendre. C'est courageux, mais exemplaire.
C'est ce qui est délicat dans notre art de vivre. Tout le monde n'est pas à même de l'appréhender et de ressentir toute la profondeur.
 
Alors déja, je vois que vous êtes une femme qui d'elle même va de l'avant, qui tente et essaye, qui veut vibrer et ressentir les frissons que la vie peut lui offrir. Bravo, mille fois bravo, car on a qu'une vie, et elle passe vite.
 
Concernant vos envies ;
 
Organiser des soirées avec plusieurs soumis ou soumises ? Pourquoi pas. Je l'ai souvent fait avec des soumis et en ait toujours eut non seulement un grand plaisir, mais elles m'ont souvent apprit bien des choses. Je suis comme vous. Je me suis découverte avec des envies et des désirs, des excitations que je n'aurais pu devinner de moi-même. Pour ma part j'adore donner des ordres et humilier les soumis en les contraignant entre eux.
Ils sont demandeurs, mais ils ont besoin qu'on les "force". Etonnante contradiction qui permet de les humilier pour notre bonheur et pour le leur.
Alors oui, foncez, faites ces soirées sans aucun soucis. Amusez-vous et voir même partager ces moments avec une amie dominante, ou un ami dominateur.
 
Pour ce qui est de vous faire payer. Je n'ai pas eut cette expérience. J'imagine que l'on peut avoir ce plaisir et il semble très fort chez vous. Moi je ne l'ai pas encore, mais comme j'essaye tout, peut être un jour.
Seulement en ce domaine, il ne faut pas qu'il y ait de confusion. Car se faire payer tres ponctuellement dans le cadre d'une expérience, oui pourquoi pas, cela peut engeandrer bien des choses au niveau du subconscient.
Mais se faire payer régulièrement est une toute autre affaire, et ne vous met plus en position de dominante bien au contraire. Donc tout est dans la nuance et la façon de vivre les choses.
 
Donc oui, faites vous plaisir, jouer, découvrez, vivez comme vous semblez vouloir le faire.
Je le fais moi aussi, mais plutot dans le sens inverse de vous. De dominante je découvre avec plaisir les joies de pouvoir vivre une sexualité ailleurs, libre, sans contrainte et de prendre un amant quand il me plait. Le plaisir est là aussi dans le fait d'être désirée, courtisée, et de tester sa patience.
 
J'espère que vous nous donnerez des nouvelles.
 
Ms Dana

 

RETOUR SITE

 

Par LO - Publié dans : suprematiefeminine
Voir les 0 commentaires
Mercredi 8 octobre 3 08 /10 /Oct 18:04


Les pas d’une Dame vers la D/s.
 

Dans l’intellect d’un homme, il lui semble simple de mener sa Dame à la Domination.  Dans la mesure où ce dernier est persuadé que son envie de soumission ne peut être que partagée avec sa Dame.

Il ne faut pas omettre que tout homme est égoïste. 

Au départ, il va la guider sur ce chemin. La Dame le suit par amour et les débuts ne sont pas difficiles. Ils peuvent même amuser.
 

Mais, toutes les Dames ne sont pas Dominatrices. Et là, le bas blesse. Des Dames souhaitent vivre la D/s comme un jeu « dans la chambre », pas plus. 

Mais prenez simplement conscience que le soumis voudra une vraie autorité et être vraiment dominé. Pas seulement jouer.

 

En serez-vous capable ? 
Seule vous, pouvez le savoir.

 

Toutes les femmes ne sont pas destinées à devenir Maîtresse. Si vous ne le ressentez pas intimement, inutile vous échoueriez en cette vie là. 

Ms Dana





CE MODE DE VIE EST IL POUR TOUS LES COUPLES ?

 


Maitresse Dana a tenu que Vous puissiez aussi avoir l’avis d’un soumis, alors ma plûme je prend.
 

 

Alors toutes les Femmes peuvent’Elles devenir Dominantes …. ?

C’est une question d’importance … et qu’il est bon de se la poser avant que d’aller plus avant.
 

La Femme à qui le mari, ou l’homme s’ouvre enfin à Elle sur son désir de soumission, doit savoir deux choses :

-         Il est vrai qu’il est bon que de se faire servir et de vivre comme une Reine.
-         Mais, et c’est un Grand MAIS …. Elle doit sentir au fond d’Elle si Elle a ou non cette autorité, ce caractère qui est indispensable à la domination. 

 

Si Elle sait intimement qu’Elle n’est pas du coté dominant, mais du coté soumis, en la vie de chaque jour … alors attention. Car on ne peut dominer vraiment que pour faire plaisir.

 

Certes, mille fois certes, on peut toujours jouer à dominer, comme tout un chacun le fait en son personnel. Mais voilà… quand un soumis veut vivre la D/S quotidienne … sachez qu’il attend plus. Il attend au fond de lui que la Femme soit Celle qui prendra le Pouvoir sur lui en tout.

Et cela, n’est pas donné, si la Dame n’a pas ce caractère fort et ce naturel à aimer diriger.

 

Donc … ne vous méprenez point … n’allez pas vers cette route en pensant qu’elle résoudra tous vos soucis. Elle apportera aux Dames qui ont ce tempérament, même caché … mais n’empêchera nullement aux autres les soucis de leur relation.

 

La Domination est faite pour les Dominantes ... les Femmes de caractère.

 

Mais bonne nouvelle … la majorité des Dames le sont … seulement …. Certaines ne le sont pas et ne le seront jamais.

Et d'expériences ... des couples échouent en ayant oublié cette question essentielle.

LO 

RETOUR SITE
RETOUR FORUM 

 

Par LO
Voir les 0 commentaires
Mercredi 8 octobre 3 08 /10 /Oct 10:15

Subject: Détresse.
 From: M.Faui@xxx.fr
 Date: Mon, 6 Jan 2014 18:23:49 +0100
 To: mon_univers_4@hotmail.com
 
 Bonjour, je me permets de vous envoyer cet email car aujourd'hui je suis dans une impasse dans mon couple.
 Nous sommes ensemble depuis 10ans, ayant eu une vie sexuelle et soumise intense. Le dégoût s'est installé depuis quelques mois. Mon époux a compris la situation en me laissant la liberté de ne plus avoir de rapport avec moi. Mais l'inconvénient est qu'il est demandeur non plus de relations comme avant mais désire pour une courte période de devenir sa D.S. J'ai toutefois tenté l'expérience avec lui à plusieurs reprises, la plupart du temps, ce fut pour lui un échec, je ne suis pas assez consciencieuse... Je viens de lui dire que je ne suis pas du tout faite pour cela mais en vain.
 Je me rends compte que pour sauver mon couple, je dois y arriver. Hier soir, ce fut le fiasco. Il a demandé de stopper net. Certes, je ne suis pas prédisposée pour tout cela, mais actuellement, lui et moi passons une vie assez turbulente et je viens de perdre mon travail. Ce qui n'arrange rien à mon anxiété...
 Je n'arrive pas à lui faire comprendre que tout cela ne se résoudra pas avec une baguette magique. Il est de caractère fort, ce qui m'a toujours plu. Devenir D.S pour le soulager dans tous les sens du terme n'est sincèrement pas pour moi. Faire une pause, il est contre mais je vais devoir en arriver la sil ne peut comprendre mon mal être actuel. Certes, je suis dans une période ou tout va mal et je n'ai pas sa force de caractère pour assumer comme il se doit. Lui, oui.
 J'espère de tout cœur que vous puissiez m'aider à trouver une solution au plus vite car cela devient invivable et pour lui et pour moi.
 Je reste à votre entière disposition si vous avez des questions.
 Bien à vous.
 
 Ps. Si vous publiez cet email sur votre blog, veuillez changer le nom.
 Merci.
 
Barre1.jpg

REPONSE MS.DANA

 Bonjour Faustine. 

Je ne sais pas si ma réponse vous aidera, mais je pense qu'un œil extérieur à votre relation peut vous dire de façon neutre ce qui semble évident.

 Votre compagnon si j'ai bien comprit vous a plutôt dominé pendant des années dans un équilibre qui vous convenait alors.

Cet équilibre n'est plus, pour des raisons qu'il semblerait important d'approfondir, comme vous le verrez.

 Votre époux a donc cherché une autre façon qui lui "parlait" pour vivre sa sexualité. C'est très souvent le cas même chez les hommes au demeurant plutôt dominant de découvrir au fond d'eux une attirance vers la soumission. On ne peut le leur reprocher, bien au contraire, car ce peut être comme l'explique mon site, une ouverture vers une relation harmonieuse et profonde.

 J'ai toutefois noté dans votre lettre plusieurs points qui sont en la situation, bloquants, et qu'il me parait judicieux d'évoquer :

- Il vous a dominé longtemps.

- Vous n'avez pas la "fibre" dominante.

- Vous êtes en situation de fragilité.

- Il ne semble pas vouloir vous écouter.

 C'est beaucoup.

 La 1ere chose que je vous conseillerai de faire est de parler ouvertement avec lui de la situation, de la façon même dont vous me l'avez exposée :

 - A savoir chercher ensemble le pourquoi du "dégout" qui s'est installé. 

N'est ce pas lié à votre situation professionnelle, à une éventuelle situation de déprime associé, ou bien à une "usure" normale d'une relation de couple vanille ? 

-> Si c'est lié à votre situation professionnelle, la solution est toute trouvée : Il faut qu'il vous laisse le temps, de vous recomposer, de retrouver un travail, et de vous assister pour retrouver votre confiance en vous. Ce qui vous permettrait de repartir dans un équilibre qui vous ressemblait. 

Il faut comprendre que toutes les femmes ne sont pas faites pour devenir dominante. C'est aussi une question de nature, même si votre coté dominateur peut grandir, il lui faudra de toute façon beaucoup de temps et beaucoup de soumission et de patience à votre compagnon.

Ce qui ne semble pas être son fort. C'est là tout le vrai problème de votre relation.

Donc autant essayer de retrouver la relation que vous aviez avant et qui vous convenait à tous les deux. C'est ce qui me semble le plus simple vous concernant. 

-> Si c'est lié à l'usure classique du couple, il est intéressant alors de projeter ensemble de nouveaux rapports.

Pour y parvenir, encore faut’ il que les règles soient consenties et que le temps soit suffisant et le rythme approprié à la dominante pour qu'elle arrive à prendre sa place.

 La personne voulant devenir soumise tombe souvent dans le piège que mon site évoque régulièrement : "La soumination".  Le soi disant soumis, dirige en fait sa maitresse, et elle fait ce qu'il veut pour lui faire plaisir. Ce qui assure un échec à ce mode de relation DS.

Car comment réussir à dominer vraiment quelqu'un (ce qu'il souhaite paradoxalement dans le fond), alors qu'en réalité c'est lui qui vous domine.

Pour réussir, le préalable indispensable est que le soumis comprenne que c'est à lui de travailler sa soumission. Elle doit être sincère, durable, volontaire et prouver par sa patience et son respect des décisions de sa maitresse, qu'il désire vraiment devenir un soumis.

Je ne saurai que trop vous inciter à lui faire lire mon site sur ce sujet.

Une maitresse débutante, surtout en situation de fragilité n'a aucune chance de réussir à prendre de l'assurance et donc à devenir vraiment dominante et exigeante, si le soumis la manipule.

Il doit comprendre cela. S'il fait mine de comprendre et s'il ne vous laisse pas le temps (qui se compte en années....) vous serez définitivement dégouté de la domination et plus jamais il ne pourra vivre sa soumission. Il doit le comprendre.

 Votre situation à tous les deux est d'autant plus complexe qu'il vous a dominé par le passé. Or la soumission c'est avant tout, voir sa maitresse comme une personne supérieur, à adorer, aduler, admirer et servir sincèrement. Il est très difficile mentalement de passer de l'état de dominant à dominé, si ce n'est par jeu pour une soirée. Mais pour une relation pérenne et sur le long terme c'est un exercice délicat pour le nouveau soumis, et la nouvelle dominante.

S'il veut être soumis "pour une courte période" comme vous l'évoquer, c'est dors et déjà voué à l'échec. Donc soit il veut devenir soumis, sans limite de temps, soit il vous faut abandonner l'idée de la DS.

(Si ce n'est que pour une petite période, ou une soirée, il ne s'agit plus de Ds, mais d'un simple jeu sexuel, qui est plutôt de l'ordre du SM).

 

Vous ne semblez pas avoir de talent inné pour la domination, mais là par contre ce n'est pas rédhibitoire.

Il faut qu'ayant discuté ensemble, vous conveniez qu'il devienne votre soumis sur le long terme et qu'il démontre par les faits sa volonté et sa patience, pour que vous puissiez petit à petit devenir plus exigeante et dominante. Il faut commencer comme je l'explique par de nombreuses réponses sur mon site, par lui demander de vous servir, de prendre en charge de plus en plus de taches ménagères et tout faire pour que vous soyez libéré des contraintes et heureuse de vous faire servir et choyer.

Avec ce plaisir vécu vous découvrirez les "avantages" de la domination et prendrez l'habitude d'être de plus en plus exigeante, de donner des ordres, de prendre les décisions, et petit à petit le temps venu de punir et dominer physiquement.

Le soumis qui croit qu'une femme va se transformer par miracle en tyran du jour au lendemain ou en l'espace de quelques mois se fourvoye, et ne laisse aucune chance à la femme de devenir dominatrice. C'est le souci de la grande majorité des couples qui échouent.

La femme qui veut devenir dominante, d'après moi, doit faire aussi une démarche mentale, pour faire en sorte de voir son "soumis" comme une personne inférieur, à son service, qui n'est plus son égal, mais qui doit mériter le simple fait de pouvoir embrasser ses pieds. C'est un exercice mental qui n'est pas évident dans une relation ou l'équilibre des pouvoirs semble inverse comme celui que vous vivez actuellement. Mais sachez que si vous désirez vraiment réussir, vous devez déjà parvenir à le voir ainsi.

Pour finir, et évoquer un souci qui pour moi est le plus compliqué "il ne semble pas vouloir vous écouter". Une personne qui n'écoute pas, a bien peu de chance d'être capable de communiquer. Si votre compagnon n'arrive pas non seulement à vous écouter là, mais aussi à comprendre qu'il peut vous perdre, il risque de tomber de haut. A vous de vous affirmer et de lui faire comprendre que la balle est dans son camp, et que c'est à lui de prouver qu'il est sincère et à l'écoute.

Dans ce cas, pour ma part, je le mettrai au pied du mur. Plus de relation sexuelle s’il ne se soumet pas. Et s'il en veut ce sera en tant que soumis et selon vos règles à vous.

 En réalité, c'est bien plus à lui de "sauver votre couple" qu'à vous, qui avez déjà des soucis important à gérer. Tout homme digne de ce nom, même dans une relation vanille, devrait aider dans les moments difficiles sa compagne.

Dans une relation Ds, tout soumis digne de ce nom, devrait représenter "un rocher" pour sa maitresse, un support sur et digne de confiance, qui l'épaule dans l'humilité l'adoration et le respect. 

Si vous penchez vers la Ds, après en avoir vraiment discuté ensemble, alors je vous invite à tester la 1ere procédure qui est sur le site.

Pour vous aider je vous mets en pièce jointe un petit document "méthode" que je vous invite aussi à lire.

Ms.Dana

dhf_casu16.gif RETOUR

Par LO - Publié dans : Débuter
Voir les 0 commentaires
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés